Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Gdf prévoit toujours de fusionner avec suez à la mi-2008

lundi 19 mai 2008 à 19h21
BFM Bourse

PARIS (Reuters) - Gaz de France prévoit toujours de fusionner avec Suez à la mi-2008, a déclaré son P-DG Jean-François Cirelli.

"Nous attendons dans les tout prochains jours l'avis du comité central d'entreprise pour ensuite réunir nos conseils d'administration et entériner la fusion dans les jours qui suivront", a-t-il déclaré lors de l'AG des actionnaires de la société.

"Nous réunirons ensuite dans quelques semaines les assemblées générales extraordinaires de GDF et de Suez pour soumettre la fusion à votre vote. Notre objectif est toujours le même, c'est de finaliser la fusion à mi-2008", a ajouté Jean-François Cirelli.

"Il est vrai que la fusion aura été longue mais (...) il n'y a pas de fusion qui a dû passer - sur le plan médiatique, politique et réglementaire - autant d'obstacles", a également souligné le P-DG.

Des doutes sont réapparus ces dernières semaines sur le calendrier de fusion, le comité central d'entreprise (CCE) de GDF ayant repoussé la date à laquelle il envisageait de rendre son avis - consultatif mais obligatoire - sur le projet.

Jusqu'ici, l'objectif était celui d'un fusion avant la fin du 1er semestre.

"Nous touchons au but. Nous avons indiqué très clairement que nous demanderons un avis de notre comité d'entreprise la semaine prochaine. Nous avons effectué depuis le début de l'année sept réunions d'information (...), deux séminaires de cinq jours. Nous estimons aujourd'hui que les représentants du comité d'entreprise de GDF (...) ont eu le temps et les informations nécessaires pour avoir un avis sur le processus de fusion", a déclaré Jean-François Cirelli.

Le CCE pourrait ainsi rendre son avis le 26 mai et, selon une source proche du dossier, la direction de GDF est confiante dans la possibilité d'une annonce à cette date, en dépit de l'opposition de la CGT.

PRÉVISIONS CONFIRMÉES

"Nous avons dit que nous voulions finaliser cette fusion avant le 30 juin, nous faisons tout pour être le plus proche possible de cette date. Si nous devons la déplacer de quelques jours ou quelques semaines - si nous sommes obligés - nous le ferons, mais nous essaierons bien sûr de tenir le plus près possible", a ajouté lundi le P-DG de GDF.

Le comité d'entreprise européen du groupe a pour sa part rendu un avis négatif sur le projet en mars.

Une fois obtenu l'avis consultatif du CCE de GDF, les traités de fusion pourront être élaborés et approuvés par les conseils d'administration des deux groupes. Un mois séparera ensuite la convocation des assemblées générales extraordinaires et leur tenue.

Gaz de France a en outre confirmé lundi viser pour 2008 un excédent brut opérationnel de 6,1 milliards d'euros ("à climat moyen et sous réserve que les tarifs reflètent les coûts, notamment d'approvisionnement").

GDF a également réaffirmé qu'il anticipait une croissance de ses investissements, qui devraient atteindre 4 milliards d'euros en 2008, ainsi qu'une hausse du dividende comprise entre 10% et 15%.

Selon un rapport commandé par le comité central d'entreprise (CCE) de GDF dont des extraits ont été publiés samedi dans Le Parisien-Aujourd'hui en France, la fusion entre Suez et Gaz de France est promise à l'échec.

"Les évolutions récentes des cours du pétrole ne sont pas propices à l'atteinte des objectifs commerciaux du groupe en France", ont écrit les experts du cabinet Secafi Alpha, cités par le quotidien.

Le cabinet estime en outre que le futur groupe souffrira d'un "handicap insurmontable" face à son principal concurrent EDF. "A nos yeux, le niveau des tarifs administrés de l'électricité en France reste un facteur essentiel de fragilité du business plan de GDF-Suez."

Après un premier projet de fusion en février 2006, en souffrance depuis lors, les deux groupes avaient présenté en septembre dernier une nouvelle version prévoyant un rapprochement par échange d'actions sur la base de 21 GDF pour 22 Suez, 65% de la branche environnement de Suez étant distribués préalablement aux actionnaires de Suez.

Le futur ensemble Suez-GDF vise un résultat brut d'exploitation de 17 milliards d'euros à l'horizon 2010, une croissance du dividende par action de 10% à 15% par an en moyenne entre le dividende payé en 2007 et le dividende payé en 2010, ainsi qu'une notation de crédit "strong" A.

Marie Maitre, Benjamin Mallet

Copyright (C) 2007-2008 Reuters

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+314.00 % vs +15.92 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat