Bourse > Actualités > Informations sociétés > Erytech : 'nous visons le marché américain'

Erytech : 'nous visons le marché américain'

tradingsat

(CercleFinance.com) - Pierre-Olivier Goineau, co-fondateur et directeur général délégué d'Erytech, société biopharmaceutique qui conçoit des traitements contre les leucémies aigües et autres cancers, répond aux questions de Cercle Finance dans le cadre de l'opération d'introduction en Bourse.

Cercle Finance: Expliquez-nous l'activité d'Erytech.

Pierre-Olivier Goineau: La société, créée fin 2004 et basée à Lyon, a bâti ses fondations sur le concept qui consiste à 'affamer' les cellules tumorales, en les privant de nutriments, pour mieux combattre le cancer sans impacter les cellules saines.

Erytech a donc mis au point et industrialisé une technique pour encapsuler dans les globules rouges une enzyme capable d'affamer les tumeurs. La membrane du globule rouge empêche toute interaction indésirable avec l'organisme du patient. Les effets secondaires sur le patient sont ainsi considérablement minimisés.

La société, qui compte 40 employés, a conçu GRASPA, un premier produit proche de la commercialisation qui se trouve en phase III d'études cliniques, la dernière phase avant l'autorisation de mise sur le marché.

Jusqu'à présent, Erytech a concentré ses efforts sur une première indication thérapeutique, à savoir la leucémie aigüe.

Dans cette optique, le groupe a signé deux accords de distribution, l'un en Israël avec Teva, et le second pour toute l'Europe avec Orphan Europe, appartenant à Recordati qui a versé à Erytech un premier paiement de 15 millions d'euros.

De plus, nous avons d'ores et déjà déployé notre propre usine pharmaceutique à Lyon, pour soutenir la commercialisation de GRASPA en Europe.

CF: Comptez-vous accélérer votre développement à l'international?

P-OG: Nous visons en effet le marché américain, toujours dans la leucémie aigüe. Ainsi, GRASPA a reçu, au mois de mars de cette année, l'approbation de l'autorité de santé américaine (FDA) d'entrer en étude clinique aux Etats-Unis.

Nous avons installé une unité de production à Philadelphie pour mener des essais dans cette indication et trouver à terme un partenaire pour la distribution de GRASPA.

Nous avons pour objectif que notre produit s'applique par la suite à d'autres formes de cancers dits solides, comme le cancer de la vessie, du pancréas ou encore du foie, afin d'accroître le potentiel de ventes de GRASPA.

Une phase I d'études cliniques a d'ores et déjà été réalisée dans une autre indication que la leucémie aigüe et la phase II devrait débuter d'ici la fin de l'année.

CF: Pourquoi avez-vous fait le choix d'entrer en Bourse?

P-OG: Nous souhaitons lever entre 15 et 20 millions d'euros, tout d'abord afin de mener les dernières études avant l'enregistrement de GRASPA en Europe d'ici fin 2015 mais aussi pour développer de nouvelles indications dans le cancer.

En outre, nous utiliserons une partie des fonds pour mener les investissements nécessaires à la pénétration du marché américain.

Le marché boursier doit également renforcer la visibilité de la société, lui permettant de gagner en crédibilité auprès de partenaires potentiels.

Pour information, la diffusion des actions offertes sera réalisée dans le cadre d'une offre globale, comprenant une offre au public en France sous forme d'une offre à prix ouvert, principalement destinée aux personnes physiques, et un placement global en France et hors de France, excepté notamment aux Etats-Unis, principalement destiné aux investisseurs institutionnels.

La taille initiale de l'offre correspond à 1.293.143 actions nouvelles à émettre dans le cadre d'une augmentation de capital de la société en numéraire par voie d'offre au public. Les principaux actionnaires se sont engagés à y souscrire à hauteur de quatre millions d'euros. La fourchette indicative de prix se situe entre 10,50 et 12,70 euros par action.

L'offre, qui s'est ouverte le 18 avril dernier, clôturera le 29 avril prochain, tandis que les négociations des actions Erytech sur le marché réglementé de NYSE Euronext à Paris devraient débuter le 7 mai prochain.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI