Bourse > Actualités > Informations sociétés > ENRC : Fait le point sur sa production et Machkevitch

ENRC : Fait le point sur sa production et Machkevitch

tradingsat

(CercleFinance.com) - Eurasian Natural Resources Corporation (ENRC) a fait le point ce matin sur sa production minière au titre du 1er trimestre 2013. La direction a répété que l'intention de lancer une OPA émise récemment par un de ses actionnaires, Alexander Machkevitch, n'a pour le moment débouché sur aucune proposition.

Le groupe minier de droit britannique, spécialisé dans les minerais métalliques (fer, ferroalliages, aluminium...) et présent dans les pays émergents essentiellement d'ex-URSS et d'Afrique, indique que ses capacités de production tournent à plein régime.

Une exception cependant : les mines de fer, durement touchées par les rudes conditions climatiques cet hiver, et l'actif de Shubarkol (charbon, au Kazakhstan), qui a connu sur la période un recul saisonnier de la demande.

ENRC insiste notamment sur le fait que sa production de cuivre a crû de 61,7% durant le trimestre.

'La hausse des coûts (de production) est conforme à nos prévisions', indique aussi la direction.

La trésorerie disponible atteignait 800 millions de dollars en fin de période, et la dette nette 5,5 milliards de dollars.

En guise de perspectives pour l'année 2013 dans son ensemble, ENRC estime que la mine de cuivre de Frontier, située au Katanga, en République démocratique du Congo, devrait fonctionner à pleine capacité en juillet prochain.

D'une manière générale, les mines du groupe devraient cette année être exploitées non loin du maximum de leurs capacités, prévoit la direction.

Les projections quant aux coûts de production sont maintenues, les investissements étant cette année prévus aux environs de 1,3 milliard de dollars.

Le directeur général, Felix Vulis, souligne les 'sévères' conditions climatiques qui ont frappé le Kazakhstan cet hiver, ce qui a affecté les mines de fer du groupe dans ce pays d'Europe centrale. Le groupe a puisé dans ces stocks pour livrer ses clients.

La direction mettra à l'avenir l'accent sur les mines en développement et la croissance, le contrôle des coûts de production, et les volumes extraits.

Enfin, ENRC revient sur la déclaration effectuée le 19 avril dernier par Alexander Machkevitch, homme d'affaires israélien né en URSS détenteur d'environ 14% d'ENRC : ce dernier avait alors déclaré qu'il commençait à constituer un consortium dont le but serait de lancer une OPA sur le groupe.

'Le conseil d'administration d'ENRC répète qu'il n'a, à ce jour reçu, aucune proposition pouvant déboucher sur une offre', indique le communiqué.

En Bourse de Londres, au cours actuel de 302 pence, le groupe ENRC capitalise presque quatre milliards de livres sterlings (4,6 milliards d'euros), soit le double d'Eramet à Paris, par exemple.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI