Bourse > Actualités > Informations sociétésffrfrfr > Enel : Chute de -3% à Milan, un analyste dégrade son opinion

Enel : Chute de -3% à Milan, un analyste dégrade son opinion

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'action du producteur et distributeur d'électricité Enel recule de 3% à la Bourse de Milan, soit l'une des plus fortes baisses de l'indice FTSE Mib.

Ce matin, Crédit Suisse a effectivement dégradé son opinion sur la valeur milanaise de 'neutre' à la position vendeuse de 'sous-performance'. Selon le bureau d'études, la valorisation actuelle du titre ne tient pas compte des risques qui pèsent sur ses bénéfices futurs. L'objectif de cours est également abaissé de 2,85 à 2,20 euros.

La décision des analystes fait suite à une mise à jour de leurs prévisions financières, qui estiment les positions d'Enel menacées sur ses marchés-clés : si leur prévision de bénéfice par action Enel est de 0,32 euro en 2013, tel est maintenant le cas également pour 2014 (0,32 euro, contre 0,33 euro précédemment) et la prévision pour 2015 (0,34 contre 0,38 euro précédemment) est abaissée plus sensiblement. Concernant la projection pour 2015, Crédit Suisse estime maintenant se situer 5% au-dessous du consensus.

Trois facteurs de risque sont pointés du doigt par Crédit Suisse : tout d'abord, 'la détérioration des fondamentaux sur les marchés domestiques' du groupe, alors que le prix de l'électricité baisse aussi en Italie.

Ensuite, le risque de changements réglementaires à très court terme, en Espagne comme en Italie, pourrait entraîner les analystes à abaisser de 20% leurs actuelles prévisions bénéficiaires pour l'exercice 2014. Enfin, le programme de cessions d'actifs chiffré à six milliards d'euros devrait produire un effet dilutif de 8% sur les bénéfices par action de 2014 et 2015. Bref, Crédit Suisse estime que ses estimations bénéficiaires pour 2015 pourraient encore se voir abaisser de 25% environ.

Bref, Crédit Suisse estime que le cours actuel de l'action Enel, à 8,6 fois ses bénéfices attendus en 2014, ne prend pas en compte ces menaces et qu'en outre, le rendement estimatif du titre pour 2014 (4,7%, avec potentiellement une baisse à 3,7%) est bien inférieur à celui du secteur (6,1%).

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...