Bourse > Actualités > Informations sociétésffrfrfr > En hausse après ses résultats 2011

En hausse après ses résultats 2011

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au terme de son exercice 2011, une 'année marquée par des conditions économiques et politiques difficiles', RWE a subi une chute de 45,4% de son bénéfice net attribuable aux actionnaires revenu à 1,8 milliard d'euros (3,35 euros par action, contre 6,20 euros un an plus tôt). Le groupe estime que ces chiffres sont cependant légèrement supérieurs aux prévisions fournies en août dernier. A Francfort, le titre prend 4,5% ce matin à 36 euros.

'La seule décision du gouvernement allemand concernant la sortie du nucléaire a impacté négativement le résultat de plus d'un milliard d'euros', commente le groupe. De plus, RWE a souffert de l'écart entre les coûts de son approvisionnement en gaz indexé sur le pétrole et le prix de vente de la molécule sur le marché de gros, où d'ailleurs son activité en volume a reculé. Enfin, la 'persistance de faibles' marges sur l'activité de production d'électricité est déplorée.

Notons cependant que le résultat net récurrent, agrégat-maison qui sert de base de calcul au dividende, affiche un recul moins prononcé de 33,9% à 2,5 milliards d'euros, soit 4,60 euros par action. Le coupon détaché par le producteur allemand d'énergie au titre de l'exercice 2011 s'établit à 2 euros (- 42,9%), contre 3,5 euros un a plus tôt.

L'an dernier, les ventes de RWE se sont tassées de 3,1% à 51,7 milliards d'euros. L'EBITDA, équivalent de l'excédent brut d'exploitation, a reculé de 17,5% à 8,5 milliards, soit une marge de 16,4% contre 19,2% en 2010.

En effet, la production d'électricité a reculé de 9% l'an dernier à 205,7 millions de kWh, en raison notamment de l'arrêt de la centrale nucléaire de Biblis à la suite du moratoire décidé par Berlin, et de la moindre utilisation des centrales à gaz néerlandaises. En raison de conditions climatiques plus favorables, les achats de gaz du groupe à des tiers ont d'ailleurs reculé de 19%à 322,2 milliards de kWh.

Le résultat d'exploitation s'est tasssé de 24,3% à 5,8 milliards d'euros, d'où un taux de marge de 11,25% en baisse de 3,15 points de pourcentage.

Le résultat d'exploitation de la filiale d'exploration-production gazière, RWE Dea, a presque doublé à 558 millions d'euros en raison de la hausse des hydrocarbures, les coûts d'exploration demeurant stables.

Par ailleurs, le flux de trésorerie généré par les activités opérationnelles est resté stable à 5,5 milliards d'euros, quand du côté du bilan, la dette nette a progressé de 3,4% à 29,9 milliards d'euros.

Cependant, selon le directeur général Jürgen Grossmann, 'nous avons mis en place les mesures nécessaires afin que le groupe passe ce cap difficile'. Les premiers effets s'en font déjà sentir et il s'attend à une stabilisation des résultats du groupe en 2012, puis à leur maintien en 2013. En effet, 'nous ne recevrons plus de quotas gratuits d'émission de CO2' l'an prochain.

RWE a aussi annoncé que son objectif d'économies sur les années 2013 et 2014 est porté à un milliard d'euros, dont les trois quarts devraient se concentrer sur 2013. b En guise de perspectives, RWE anticipe donc en 2012 et en 2013 que son résultat opérationnel demeurera proche du niveau atteint en 2011, ce qui tient compte des désinvestissements. Le bénéfice net récurrent devrait se comporter de même.

Les investissements étant attendus à 16 milliards d'euros de 2012 à 2014, leur montant cumulé à celui du dividende devrait excéder le cash-flow opérationnel. Tel ne devrait cesser d'être le cas en 2015.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...