Bourse > Actualités > Informations sociétés > Burberry : Corrige à Londres, la rumeur d'OPA s'éloigne

Burberry : Corrige à Londres, la rumeur d'OPA s'éloigne

tradingsat

(CercleFinance.com) - En hausse de 6,6% hier sur une rumeur d'OPA rampante, l'action Burberry reperd 6,3% ce midi, à 1.370 pence, ce qui en fait la lanterne rouge du 'Footsie'. Hier en effet, la presse britannique se faisant l'écho de l'arrivée au tour de table de Burberry d'un investisseur non identifié, ce que la direction du groupe de luxe britannique aurait pris pour la prémisse d'une OPA hostile. Mais l'agence Bloomberg rapporte ce matin qu'il s'agirait tout simplement de paris boursiers dénués de telles arrières-pensées.

Hier en effet, le Financial Times (FT) écrivait qu'un un mystérieux actionnaire non identifié, dont les titres sont conservés par la banque HSBC, avait fait surface à plus de 5% du capital de Burberry le mois dernier, avant de ramener sa participation juste au-dessous de 5%. Il est courant au Royaume-Uni que les actionnaires dépassant le seuil des 3% du capital soient tenus de se 'signaler' auprès de la société. Les intermédiaires financiers, eux, peuvent être dispensés de cette obligation jusqu'à 5%.

Burberry a contacté HSBC, mais ce dernier aurait selon le FT refusé de lui dévoiler l'identité de son client. Le courtier de Burberry, Morgan Stanley, enquêterait sur le sujet. Et selon le FT, Burberry a illico mandaté ses conseils 'pour préparer sa défense contre une éventuelle offre hostile'. De qui pourrait-elle provenir ? Mystère. Citant des analystes, le quotidien des affaires britanniques évoquait des concurrents, comme LVMH, sinon des fonds de private equity.

Mais Bloomberg semble tordre le cou à cette rumeur : il s'agirait en fait d'une erreur d'interprétation. Selon les sources de l'agence de presse, la participation conservée par HSBC refléterait en fait les paris de plusieurs clients de la banque sur Burberry, non pas la constitution d'une première position de la part d'un mystérieux investisseur amateur d'OPA non sollicitée.

Selon Bloomberg, ces informations HSBC découlent de l'enquête interne diligentée par HSBC pour savoir en quoi consistait exactement cette participation.



Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI