Bourse > Actualités > Informations sociétésffrfrfr > BHP Billiton : Plaide pour l'exportation du pétrole américain

BHP Billiton : Plaide pour l'exportation du pétrole américain

tradingsat

(CercleFinance.com) - Andrew Mackenzie, le directeur général du géant minier australo-britannique BHP Billiton, a rejoint le camp de ceux qui appellent publiquement à la levée de l'interdiction des exportations de pétrole brut par les Etats-Unis, politique mise en place dans les années 70 pour des raisons stratégiques. Il a prononcé un discours en ce sens hier devant l'US Chamber of Commerce.

Devant la chambre de commerce américaine, à Washington, le patron opérationnel du groupe minier, qui donne aussi dans le pétrole, s'est fait le héraut 'du libre échange, qui compte pour BHP Billiton', en estimant sans surprise qu'il génère de la croissance ainsi que des emplois.

M. Mackenzie réfute aussi la thèse de la raréfaction des ressources naturelles, jugeant que la Terre 'dispose de tout ce dont la demande a besoin, en ce qui concerne les matières que nous extrayons (minerai de fer, cuivre, pétrole, etc, ndlr), pour les décennies à venir'. L'Australie dispose d'assez de minerai de fer pour satisfaire la demande des 80 prochaines années, affirme-t-il. Il s'en est également pris au 'nationalisme des ressources'.

De plus, 'des marchés de matières premières ouverts profitent autant aux producteurs qu'aux consommateurs', a-t-il déclaré.

De ce fait, 'si les Etats-Unis reviennent sur les politiques de restriction du négoce des ressources naturelles, et tout particulièrement sur l'interdiction des exportations de pétrole brut, il s'agira d'une prise de position en faveur du marché”, a-t-il déclaré.

“Ces restrictions constituent un legs des chocs pétroliers des années 70 qui, aujourd'hui, coûtent cher en emplois à l'économie américaine, pèsent sur les salaires, ainsi que les bénéfices des entreprises aux Etats-Unis et dans le reste du monde', a ajouté le patron de BHP Billiton.

Pour mémoire, au terme de son exercice 2014/2015 (à fin juin), la division Pétrole & potasse de BHP Billiton concentrait un peu plus du quart d'un chiffre d'affaires de 44,6 milliards de dollars, ainsi que 15% environ du résultat opérationnel courant.

Durant le dernier exercice, BHP Billiton a produit 256 milliards de barils d'équivalent-pétrole/jour, dont 112 milliards de barils ont été extraits de l''onshore' américain, c'est-à-dire de puits de pétrole terrestres de nature essentiellement non conventionnelle. La production totale devrait baisser à 237 milliards de barils en 2015/2016, prévoit la direction.

Rares sont les groupes miniers à donner également dans le pétrole, même si Glencore a récemment fait de même en rachetant une junior pétrolière d'Afrique centrale.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...