Bourse > Actualités > Informations sociétés > BHP Billiton : En hausse malgré des comptes en berne

BHP Billiton : En hausse malgré des comptes en berne

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au terme du premier semestre de son exercice 2014/2015 (qui se terminera fin juin), BHP Billiton a vu son résultat net part du groupe chuter de 47,9% à 4,3 milliards de dollars (0,8 dollar par action), en raison de l'effondrement du cours des matières premières, notamment le minerai de fer et le pétrole. Cependant, un vigoureux plan d'économies suit son cours et à la Bourse de Londres ce matin, l'action BHP Billiton prend près de 4% à 1.608 pence. Elle a gagné près de 16% depuis le début de l'année.

Sur le semestre, le résultat d'exploitation courant a baissé de 22,5% à 9,2 milliards de dollars, soit une marge de 32% contre 36,5% un an plus tôt.

Le chiffre d'affaires du géant minier australo-britannique très présent dans le minerai de fer a baissé de près de 12% à 29,9 milliards de dollars.

L'acompte sur dividende 2014/2015 sera relevé de 5,1% à 0,62 dollar par action.

Avec un gearing de 22,4%, le bilan reste équilibré et surtout, les investissements ont été réduits de 23% sur le semestre à 6,4 milliards de dollars, les objectifs 2014/2015 de 12,6 milliards, puis 10,6 milliards en 2015/2016 étant confirmés.

BHP Billiton a également réalisé des économies en réduisant ses coûts unitaires d'extraction de 29% pour le minerai de l'Ouest australien, de 15% pour le charbon du Queensland et de 13% pour la mine d'Escondida.

Le groupe n'entend de plus investir que dans des projets susceptibles de fournir un retour sur investissement supérieur à 20%.

Directeur général du groupe, Andrew Mackenzie a notamment déclaré que le coût du minerai de fer australien avait été ramené à 20 dollars par tonne, permettant à la marge d'exploitation atteindre 49%.

M. Mackenzie entend maintenir la politique de recentrage sur les gisements à faibles coûts

De plus, la scission du groupe de South32, qui concentrerait certains de ses actifs (aluminium, charbon, manganèse, nickel et argent), suit son cours et devrait faire l'objet d'une communication aux actionnaires mi-mars, puis d'une AG début mai. La politique dividendaire de BHP Billiton n'en sera pas affectée.

Commentant ces comptes, Morgan Stanley estime que le résultat d'exploitation a dépassé les attentes du consensus 'grâce de meilleures performances du côté des coûts”. En outre, les réductions d'investissements ont été plus marquées que les analystes ne l'anticipaient (12,6 milliards au terme de l'année calendaire 2015, contre 11,8 milliards anticipés par le bureau d'études). Principale explication : la réduction des investissements pétroliers onshore (non conventionnels) du groupe aux Etats-Unis.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI