Bourse > Actualités > Informations sociétés > BHP Billiton : Dérape de 2,6% après son point d'activité

BHP Billiton : Dérape de 2,6% après son point d'activité

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le point trimestriel sur sa production que BHP Billiton a publié ce matin suscite le doute des investisseurs, bien que le géant minier australo-britannique ait dans l'ensemble confirmé ses objectifs de production sur l'ensemble de son exercice 2012/2013. Des bureaux d'études se montrent déçus par les chiffres publiés pour les matières premières énergétiques (hydrocarbures et charbon).

En effet, à Londres où l'indice FTSE se tasse de 0,5%, l'action BHP Billiton perd 2,5% à 1.793 pence.

Ainsi, au 3ème trimestre trimestre de son exercice 2012/2013, qui correspond au 1er trimestre calendaire 2013 (les comptes de BHP seront clôturés en juin), la production de minerai de fer a augmenté de 6% à 40,2 millions de tonnes, soit 122,2 millions de tonnes sur neuf mois. BHP Billiton évoque un nouveau record de production pour ses mines australiennes, pour lesquelles l'objectif de production de 183 millions de tonnes pour l'exercice reste inchangé. Le groupe vise donc toujours un niveau proche des 200 millions de tonnes d'ici fin juin, 'malgré les retards causés par la survenance de cyclones'.

L'expansion de la mine de Jimblebar est en cours : attendue en mars 2014, ses premières extractions devraient porter la production du groupe à 220 millions de tonnes annuelles.

La branche Diamants, dont la cession a été annoncée le 10 avril dernier, a sur la période extrait un total de 322.000 carats, chiffre en chute de 32%.

Du côté des métaux non ferreux industriels, les performances trimestrielles sont contrastées : en hausse pour l'alumine (+ 15% à 1,2 million de tonnes), le cuivre (+ 9% à 307.100 tonnes), et les concentrés d'uranium (+ 4% à 933 tonnes), elles sont pratiquement stables pour le zinc (+ 2% à 30.200 tonnes) et le nickel (+ 1% à 42.100 tonnes). Les extractions sont même en baisse pour l'argent (-9% à 8,8 millions d'onces) et le plomb (- 8% à 49.080 tonnes).

Du côté des charbons, une hausse de 22% à 9 millions de tonnes est constatée dans pour le charbon métallurgique, quand les extractions de charbon thermique baissent de 10% à 15,5 millions de tonnes.

Plus décevantes sont les performances des hydrocarbures, BHP Billiton étant l'un des rares mineurs à opérer aussi des champs pétroliers : en la matière, la production totale baisse sur le trimestre de 2% à 55,4 millions de barils d'équivalent-pétrole, sous l'effet du pétrole (- 4%) mais aussi du gaz (- 1%).

Le groupe met notamment en avant la bonne orientation de ses extractions de brut onshore aux Etats-Unis (+15%, à plus de cinq millions de barils/jour). Sur neuf mois, la cadence de production était en moyenne de 644.000 barils d'équivalent-pétrole/jour pour des extractions totales de 176,6 millions de barils. BHP vise toujours le même objectif sur l'ensemble de l'année, soit 240 millions de barils.

'De manière surprenante', commentaient ce matin les analystes de Société Générale, 'le groupe s'en tient à son objectif annuel de production pétrolière. Nous sommes sceptiques quant à la capacité du groupe à l'atteindre', indique l'analyste qui estime donc que le groupe devra produire 63,4 millions de barils durant le dernier trimestre (T4) de l'exercice. Soit presque 15% de plus qu'au T3. SG se montre 'déçue' par l'ensemble de la publication.

La note calcule que sur l'ensemble de l'exercice 2012/2013, le minerai de fer et le pétrole devraient concentrer respectivement 41,5% et 33% de l'excédent brut d'exploitation de BHP Billiton.

Même son de cloche chez Crédit Suisse, qui relève un rapport de production 'légèrement plus faible que prévu', surtout pour le charbon et les hydrocarbures.

SG conseille de vendre l'action BHP Billiton, en visant 1.585 pence, quand Crédit Suisse est neutre.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI