Bourse > Actualités > Informations sociétésffrfrfr > Bénéfice net en hausse sur des exceptionnels

Bénéfice net en hausse sur des exceptionnels

tradingsat

(CercleFinance.com) - Richemont a terminé le 1er semestre de son exercice 2011/2012, courant de début avril à fin septembre, sur un résultat net de 709 millions d'euros (1,27 euro par action), en hausse de 10% sur un an. Ce résultat net intègre un élément positif exceptionnel de 102 millions d'euros (environ 0,18 euro par action) en raison de la réévaluation de Net-a-Porter, acquis en avril 2010. Une hausse du résultat d'exploitation est attendue cette année, aucune mention n'étant faite du bénéfice net.

Hors exceptionnel, le résultat net se serait tassé à 607 millions d'euros par rapport aux 644 millions du 1er semestre 2010/2011.

Sur la période, le chiffre d'affaires de 4.214 millions d'euros s'affiche en hausse de 36% à changes constants, et de 29% en termes bruts. Le groupe de luxe helvétique, contrôlé et dirigé par Johann Rupert, fait état d'une 'solide croissance des maisons dans toutes les zones géographiques et réseaux de distribution'.

Du côté opérationnel, le résultat d'exploitation augmente de 41% à 1.075 millions d'euros, soit une marge correspondante de 25,5% contre 23,3% un an plus tôt.

En fin de période, la trésorerie nette du groupe s'est renforcée de 714 millions d'euros sur un an à 2.596 millions d'euros, soit près de 4,6 euros par action et environ 5,7 francs suisses par action.

Après que le semestre ait été clos le 30 septembre, “les ventes d'octobre s'inscrivent dans la continuité des six premiers mois avec une progression de 28 % à taux de change réels et de 26 % à taux de change constants par rapport à octobre 2010”, commente Johann Rupert.

Il ajoute, selon une prudence qui lui est coutumière : “au second semestre, l'impact sur l'industrie du luxe des difficultés économiques auxquelles le monde est confronté et la base de comparaison élevée à laquelle se mesureront les ventes du groupe nous incitent à la prudence”, déclare M. Rupert, qui évoque “un environnement économique mondial très préoccupant.”

En guise de perspectives, le président exécutif et directeur général de Richemont fournit maintenant une prévision : “au vu de la performance réalisée à ce jour, et malgré ces défis, le résultat d'exploitation de l'année devrait être nettement supérieur à celui de l'exercice 2010-2011”.

L'effet de changes lié aux variations du franc n'est pas évoqué cette fois-ci, maintenant que la Banque nationale suisse a fait en sorte que la devise helvétique ne passe pas sous les 1,20 franc l'euro, après que la parité (1 franc l'euro)à ait été frôlée début août. Richemont tient ses comptes en euros, mais la plupart de ses coûts de fabrication sont basés et libellés en francs suisses.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...