Bourse > Actualités > Informations sociétés > BASF : Lanterne rouge du DAX, avertissement sur 2015

BASF : Lanterne rouge du DAX, avertissement sur 2015

tradingsat

(CercleFinance.com) - BASF a terminé le 3e trimestre 2014 sur un résultat net part du groupe en léger retrait de 53 millions d'euros, à un milliard d'euros (1,14 euro par action ; 1,27 euro en données ajustées), essentiellement en raison d'une hausse du taux d'imposition. Mais l'essentiel est ailleurs : le géant chimique allemand a surtout déploré la faiblesse de la demande dans nombre de ses divisions, et a en conséquence abaissé ses prévisions à horizon 2015. Des économies supplémentaires ont été annoncées.

Sur le marché boursier allemand ce matin, l'action BASF recule de près de 2% à 69,7 euros, ce qui représente la plus forte baisse de l'indice DAX 30.

Le groupe chimique allemand dont le siège est situé à Ludwigshafen a enregistré, au 3e trimestre de l'exercice 2014, un chiffre d'affaires en hausse de 3% à 18,3 milliards d'euros. Il précise que l'essentiel de la hausse était attribuable à 'une forte hausse des volumes dans l'activité de négoce de gaz naturel'.

Mais par ailleurs, BASF a 'observé une baisse de la demande dans l'ensemble des divisions chimiques', soit trois branches sur les six que compte le groupe, ainsi que dans la division agricole. Ce qui n'a pas empêché de légères hausses de tarifs dans les divisions concernées, mais les prix ont baissé malgré tout en raison des reculs marqués des cours du pétrole et du gaz.

Hors éléments exceptionnels, le résultat d'exploitation a progressé de 150 millions d'euros (+ 9%) sur le semestre, à 1,8 milliard environ, grâce à des profits en hausse dans les divisions Chimie et Pétrole, alors qu'ils chutaient 'considérablement' dans la branche agricole.

Le groupe n'attend pas de reprise de la demande lors du dernier quart de l'année 2014. Il a d'ailleurs ajusté en baisse ses prévisions macroéconomiques pour l'ensemble de l'année 2014, où le marché global de la chimie n'est plus attendu en hausse que de 4%, contre 4,4% précédemment.

Kurt Bock, le président du directoire, estime cependant le groupe en état de maintenir ses propres projections financières 2014, qui comprennent un résultat d'exploitation courant en hausse, en dépit d'une légère baisse anticipée des ventes liée à la cession de l'activité de négoce et de stockage de gaz et aux changes.

En revanche, M. Bock revient sur les perspectives de 2015 : d'un point de vue 'macro', BASF n'attend plus qu'une hausse de la production industrielle de 3,4%, contre 4,6% précédemment. De ce fait, il reprend ses anticipations d'un CA 2015 de 80 milliards d'euros et d'un excédent brut d'exploitation de 14 milliards. Désormais, BASF attend un chiffre d'affaires et un excédent brut d'exploitation 'en ligne avec les anticipations du marché', soit de 10 à 12 milliards d'euros dans le dernier cas.

Kurt Bock ajoute qu'outre une économie moins porteuse, le groupe fera face à des pressions sur ses marges pour certains produits de base, dans la division Produits de performance notamment. Un programme de restructuration a d'ailleurs été engagé en la matière. Il devrait avoir un effet positif de 500 millions d'euros sur les résultats de 2017.

Enfin, ajoute-t-il, le plan de performance STEP est plus avancé que ne le prévoyait son calendrier, et son objectif d'économies à fin 2015 est relevé de 300 millions d'euros, à 1,3 milliard.

'L'environnement reste difficile et BASF juge que la recovery en Europe tarde à venir au moment où la croissance chinoise ralentit', commentent ce matin les analystes d'Aurel BGC.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI