Bourse > Actualités > Informations sociétés > 'nos résultats de 1er semestre se présentent bien'

'nos résultats de 1er semestre se présentent bien'

tradingsat

(CercleFinance.com) - ICtelecom lance un emprunt obligataire, indexé sur l'inflation, pour un montant maximum de 5 millions d'euros. Pourquoi cette opération ? Quels sont les risques ? Et de manière plus générale, comment s'annoncent les résultats semestriels ? Réponses avec Goel Haddouk, le PDG d'ICtelecom, le spécialiste des solutions de télécommunications convergentes pour les TPE et PME.

Cercle Finance: Vous lancez un emprunt obligataire, indexé sur l'inflation, d'un montant maximum de 5 millions d'euros et d'une durée de 7 ans. Quels sont les objectifs de l'opération ?

Goel Haddouk: Une moitié de la somme récoltée va nous permettre d'augmenter notre présence locale, par l'ouverture de nouvelles agences et en recrutant de nouveaux collaborateurs. C'est la partie croissance organique, qui intègre aussi l'enrichissement de notre offre de services télécoms innovants développés en interne.

L'autre moitié de la somme (environ 2,5 millions d'euros) doit nous permettre d'élargir à l'ensemble des services numériques notre offre actuelle, notamment dans le ' cloud computing ' (informatique en nuage), la distribution de logiciels en ligne (SaaS : software as a service) et le ' web hosting '. Par exemple, pour héberger la comptabilité des entreprises sur des serveurs, dans des salles blanches sécurisées. Cela passera par des opérations de croissance externe.

CF: Pouvez-vous être plus explicite concernant les acquisitions que vous souhaitez réaliser ? Quel est leur portait robot?

GH: Nous savons précisément quelles peuvent être les cibles pour notre croissance externe. Nous ne cherchons pas à acheter une société de distribution avec un nombre important de clients, mais une société qui présente un réel savoir-faire et a développé une offre innovante.

Pour être plus concret, il s'agira d'une société avec un chiffre d'affaires autour du million d'euros, un effectif de l'ordre de 20 employés, et spécialisée dans l'hébergement de bases de données complexes.

Ces opérations de croissance externe interviendront d'ici l'été 2012. Je ne peux vous en dire plus à l'heure actuelle.

CF: Cette indexation sur l'inflation, n'est-ce pas un peu risqué dans le contexte actuel où les prix ont tendance à augmenter? Cela ne va t-il pas vous coûter trop cher ?

GH: Les risques de tensions inflationnistes existent et sont redoutés par les investisseurs individuels. Mais nous avons pris en compte tous les éléments nécessaires avant de prendre notre décision, et notamment les opérations similaires et l'évolution de l'inflation sur les dernières années.

Aussi je ne pense pas que l'emprunt puisse devenir trop cher pour nous.

Dans le détail, je rappelle que nos obligations proposent un taux de rémunération de 8% minimum pour les 2 premières années, puis 5% (auquel s'ajoute l'inflation, dans la limite de 7% additionnel) sur les 5 années suivantes.

L'idée c'est quand même de prémunir les investisseurs particuliers contre l'inflation. Au pire, si l'inflation augmente trop, nous avons la possibilité d'adapter nos prix catalogues à la hausse constatée.

Au final, je suis réellement confiant dans les chances de succès de cet emprunt obligataire, qui va permettre à ICtelecom de bénéficier des moyens de son développement.

CF: La période de souscription s'étend du 4 au 29 avril inclus. Du coup, vos résultats semestriels, qui tomberont le 14 avril, seront déterminants pour convaincre les investisseurs. Comment se présentent-ils?

GH: C'est tout à fait exact et je peux d'ores et déjà vous dire que nos résultats de 1er semestre (clos au 31 décembre 2010) se présentent bien.

Notre chiffre d'affaires a augmenté par rapport au 1er semestre 2009-2010 et s'établit à 8,2 millions d'euros. Notre résultat net devrait être meilleur que celui constaté pour la même période de l'exercice précédent à -100.000 euros, contre -173.000 euros un an plus tôt.

CF: Et sur l'ensemble de l'exercice 2010-2011, quelle sont vos prévisions?

GH: Notre activité est caractérisée par un fort effet de saisonnalité. Il est donc difficile de faire des projections dans ces conditions. Je peux toutefois déjà vous dire que le chiffre d'affaires sera en hausse par rapport à l'exercice précédent et que le résultat net devrait être positif. Il est un peu tôt pour être plus précis que cela.

Propos recueillis par Vincent Alsuar.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI