Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Mostafa Belkhayate : Le cac, l'or et le yen

mardi 16 septembre 2008 à 10h58
Mostafa Belkhayate

Mostafa Belkhayate Trader

Trader marocain, Mostafa Belkhayate s'est fait un nom en remportant en 1999 le championnat du monde de Trading sur les marchés à terme ( futures) organisé par l'association des Traders internationaux …

(BFM Bourse) - Les marchés ont donc fini par plonger…comme annoncé. Et ce n'est que le début. Jusqu'à quel niveau le CAC va-t-il baisser ? Je propose de regarder un indicateur, que très peu de français suivent : Dollar australien/ Yen. Tous les matins, depuis plus de 10 ans, c'est le premier graphe que je regarde. Indiscutablement cette paire de devises est un indicateur avancé de ce qui va se passer en Europe au niveau des devises et des marchés actions. Encore une fois, on ne va pas s'attarder à en expliquer les raisons mais à constater le fait et essayer de faire avec. Mais avant de montrer pourquoi la baisse ne fait que commencer en Europe, revenons sur l'or.

La baisse de l'or est-elle finie ?

J'avais publié dernièrement que l'or avait une forte probabilité de monter en septembre, puisque depuis 40 ans, ce mois est le meilleur de toute l'année. On avait une probabilité de 90%. Il a fallu qu'on soit cette année dans les autres 10% …où il baisse. Beaucoup m'ont écrit pour me demander pourquoi cette baisse. 2 raisons simples : parce que le dollar est monté et parce qu'il y a encore manipulation (d'autant que les élections US approchent). Le métal jaune faisant contrepoids au dollar et vice versa. Quand l'un monte l'autre baisse.

La dernière baisse a été une correction exagérée. Mais elle ne représente que le premier niveau du nombre d'or, depuis la grande impulsion démarrée en 2001. Il reste 2 autres niveaux importants pour pouvoir se permettre de dire que la hausse de l'or est finie.

Techniquement, je ne crois pas du tout que l'or pourra casser le second niveau 630 USD, encore moins le 3ème niveau 540 USD. Voici pourquoi:

Il est clair ici que la bougie rouge représentant le mois de septembre est juste venue rebondir, avec un effet de ressort appréciable, sur la tendance de fonds (b). Désormais, la hausse de l'or devient très probable. Et l'amplitude du mouvement peut le mener à 1280 USD avant 2009.

Le CAC va encore baisser

Il est toujours désagréable de lire une phrase pareille. Mais mieux vaut se couper un doigt que tout le bras. Regardons ce qui vient de se passer en Australie :

La paire de devises AUDJPY avait un très fort support : 1 dollar australien pour 88 yens. Il porte le nom de ligne de cou, pour les connaisseurs. Ce plancher a craqué et l'on assiste à un enfoncement sérieux, puisque cette semaine on reste en dessous. Cela signifie que le yen change de tendance. Que ceux qui l'ont emprunté à bon prix vont devoir courir pour le rembourser avant qu'il ne devienne hors de prix. Que l'ère du fameux « carry trade » sur le yen sonne le terminus. Comme je l'avais annoncé l'année dernière, les millions de milliards de yen empruntés à taux zéro vont provoquer un tsunami financier dans toute la planète.

Pourra-t-on l'éviter ? Ou du moins ralentir la vitesse ? Espérons le. Pour le moment, soyons réalistes et admettons le fait qui s'impose à nous : lorsqu'on trace les niveaux du nombre d'or le long du grand mouvement d'impulsion du marché dollar australien/Yen (depuis 2001), on constate encore une fois qu'il coïncide avec une précision étonnante avec le fameux support de tout à l'heure, 88 yens.

Donc il devient facile d'anticiper ce qu'il se prépare à faire. Il va aller tester le prochain niveau des 50%, soit 82 yens. Arrivé là, DANGER !

Voilà le niveau clé de ce marché et par conséquence directe, le niveau clé du marché des devises en général. A partir d'aujourd'hui on a une forte probabilité d'aller chercher les 82 yens et si on enfonce ce dernier plancher cela signifie que toux ceux qui ont ingurgité du yen vont commencer à s'étrangler, puis s'étouffer…pour enfin rendre l'âme en déposant les bilans.

Je ne suis pas économiste. Je ne fais qu'interpréter ce que disent ces graphiques. Ils sont parlants. Et si leur message est pessimiste mon devoir est de le dire.

Que faut-il faire alors ?

Se lever à l'aube et regarder ce que le marché australien a fait. S'il plonge encore sérieusement face au yen, soyez les premiers à sortir vos positions …que vous aurez auparavant allégées. Ne gardez pas des actions auxquelles vous êtes maintenant attachés. Pendant qu'il est encore temps, filez les à ceux qui jouent encore à l'autruche.

Comme annoncé la semaine dernière, le décrochage au niveau du centre de gravité a bien provoqué un gap baissier non négligeable sur le DAX. Et le CAC a suivi. Les lignes vertes nous donnent à l'avance les prochains objectifs et ils sont bien bas 5700 puis 5500. La probabilité d'arriver avant fin septembre à ces niveaux est suffisamment importante pour ne pas prendre de risque, quitte à encaisser les pertes tout de suite.

Le centre de gravité et ses bandes donnent une photographie objective de ce que le marché est en train de faire. Voici comment les lire. Il faut du courage pour lire avec réalisme leur message…et agir en conséquence. Souvent on sait exactement ce qu'il faut faire, mais on ne le fait pas. De même que les fumeurs savent parfaitement que fumer tue…mais ils fument quand même.

Je ne sais plus quoi écrire pour que vous preniez la décision de vous mettre à l'abri.

Mostafa Belkhayate

www.belkhayate.ma

©2019 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.80 % vs +7.79 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat