Bourse > Actualités > Avis d'expert > Actions françaises : Panorama mensuel

Actions françaises : Panorama mensuel

Nicolas ChéronNicolas Chéron
Nicolas Chéron

Stratégiste chez CMC Markets Diplômé de l'EDHEC Lille, Nicolas Chéron a travaillé pour des courtiers et gérants de portefeuille en tant que stratégiste court et moyen terme, sur actions, forex et matières premières. Co-responsable de l'équipe de recherche chez Zonebourse pendant deux ans, il a ensuite rejoint les …Lire la suite

(Tradingsat.com) - Fait marquant le mois dernier, l’indice français CAC40 a atteint sa résistance oblique pluriannuelle à 5250 points après un rallye puissant drivé par le programme d’assouplissement quantitatif de la BCE. Depuis, les opérateurs ont opté pour des prises de bénéfices et des craintes sur les taux obligataires ont ravivé des velléités baissières jusqu’ici balayées.

Graphique CAC40 sur 25 ans, données mensuelles


A en croire les prévisions des analystes les perspectives « pourraient » être bonnes (comme depuis 3 ans) et les actions « devraient » continuer leurs ascensions, c’est en tous cas ce qui a poussé de nombreux titres vers des résistances historiques voire même de nouveaux records pour certaines. Néanmoins, les indices américains n’arrivent plus à monter, les opérateurs commencent à se poser des questions sur les valorisations et heureusement que les banques centrales (BoJ, BoC, BCE) sont à la manœuvre pour redonner du baume au cœur aux investisseurs ces derniers mois.

Aussi, parce que la situation se tend, j’ai parcouru les graphiques mensuels de nombreux mastodontes français. Le constat est simple, si l’appétit pour le risque continuait, que les résultats d’entreprises profitaient des « effets euro » ou « effets pétrole » et que les 5250 étaient dépassés sur le CAC40, de nouvelles vagues haussières pourraient naitre. Toutefois, tant que cette zone ne sera reprise, nous avons d’une part des actions tous secteurs confondus qui bloquent sous des résistances majeures, d’autre part des titres qui se sont littéralement envolés (200 à 900% de hausse) et dont les indicateurs sont en surchauffe (ce qui plaide pour des respirations).

Titres sous résistances historiques

Crédit Agricole

Le titre crédit agricole a plus que triplé depuis son point bas de 2012 et arrive sous une zone de résistance historique entre 14.5 et 15.5. Au-dessus les 20 seraient à portée, dessous les 10/11 sont en soutien.



Lafarge

Tout comme Bouygues, Lafarge est enfermée depuis 6/7 ans dans un range compris entre 25 et 67.5/68. Signal haussier ou échec sous résistance, nous serons vite fixés.



Sanofi

Portée par l’engouement pour les titres du secteur pharmaceutique, notre leader européen s’est adjugé 100% en 40 mois. On constate une étoile filante mensuelle sous le seuil psychologique des 100 Euros conjugué au haut de canal qui fait son effet, les supports majeurs se situent à 80 (MM20) et 70, support horizontal très travaillé ces deux dernières années.



Titres très haussiers

Valeo

L’équipementier automobile a profité de sa restructuration, de bons résultats, du redémarrage du secteur automobile. Ce titre a ravi les investisseurs en s’adjugeant 400% de hausse en 2 ans. Stop ou encore ? Il faudra suivre la sortie du range 140-154. A long terme on se rend compte qu’un retour à 120 n’aurait rien d’illégitime et que les 105 sont support majeur.



Essilor

Success story ici aussi, tendance haussière puissante, tout le monde pourrait avoir besoin de verres correcteurs ou de chirurgie ophtalmique, certes. En attendant le chandelier du mois d’avril montre que les acheteurs prennent des bénéfices et qu’une respiration est nécessaire. Latéralisation ou correction, la dernière fois que les cours s’étaient éloignés si loin de l’oblique long terme haussière ici en orange, une baisse de 20% avait été nécessaire avant de repartir.



Safran

Spécialiste des équipements dans l’aérospatial, Safran a été un des rares titres à inscrire de nouveaux plus hauts historiques dès 2010 après avoir été divisée par 3 pendant la crise de 2008. Le titre a ainsi progressé de 900% (X10) en 6 ans. On constate que les cours évoluent dans un canal haussier dont ils ont essayé de s’extraire par le haut (ce qui fonctionne rarement) avant d’y échouer. Il semblerait qu’une respiration soit ici plausible, 55 est le support majeur en mensuel.



Conclusion : je ne dis pas que les titres sous résistances historiques ne vont pas passer mais force est de constater qu’ils venaient de loin et qu’un reflux dans les zones misent en exergue est envisageable. D’autant plus lorsque l’on constate le chemin parcouru par les titres les plus haussiers, qui, eux aussi, montrent des signes d’essoufflements.

Par Nicolas Chéron, Stratégiste pour CMC Markets

Ce commentaire présente un caractère purement informatif et ne constitue ni un conseil en investissement, ni une recommandation d’achat ou de vente d’instruments financiers. CMC Markets ne saurait être tenu responsable quant à l'exactitude, la fiabilité, l'exhaustivité ou la pertinence de ces informations ou données.

Les observations, analyses et conclusions qui en résultent sont basées sur des données graphiques de CMC Markets et non sur des données relatives aux instruments sous-jacents réels. L’utilisation de données graphiques a des limites et l’analyse technique n’est pas une science exacte. Nous vous recommandons d’utiliser ces données en complément d’autres supports/facteurs lors de votre prise décision de d’achat ou de vente. N’oubliez pas que les CFD présentent un caractère hautement spéculatif et qu’il est possible de perdre un montant supérieur au capital investi. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI