Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Volkswagen : Société Générale ramène sa cible à 200 euros

vendredi 15 mars 2013 à 11h34
BFM Bourse

(CercleFinance.com) - Les analystes de Société Générale sont revenus ce matin sur le dossier Volkswagen après que le constructeur automobile ait fait état, hier, de ses résultats 2012 détaillés, après la publication d'une version préliminaire en février. Le conseil d'achat sur le titre n'est pas remis en cause, mais l'objectif de cours est cependant ramené de 215 à 200 euros.

Sur le marché boursier allemand, l'action préférentielle Volkswagen recule de 2,5% ce matin à 160,5 euros. Elle perd maintenant 6,8% depuis le début de l'année, son record se situant à 187,4 euros.

Comme nombre de leurs homologues, les analystes avaient souligné la prudence du groupe quant à ses perspectives lors de la publication des comptes préliminaires, le résultat opérationnel étant attendu stable cette année.

Que viennent ajouter les documents plus détaillés publiés hier ? Société Générale a cherché à évaluer combien la direction du groupe dirigé par Martin Winterkorn était prudente. Et la note indique : 'Volkswagen a admis que ses prévisions étaient conservatrices mais 'réalistes', prenant pleinement en compte les risques liés au budget fédéral américain, la crise financière européenne et même des changements politiques délétères en Chine'.

Société Générale rappelle que la prudence est le maître-mot du groupe, qui dès début 2012 a pris des mesures pour limiter l'accumulation de stocks en 2013, ce qui a fonctionné, 'tout spécialement dans le Sud de l'Europe'. Parallèlement, les prises de commandes se sont finalement avérées meilleures que prévu l'an dernier, notamment chez Audi, ce qui a poussé à des hausses de cadences au 1er semestre 2012 pour la marque aux anneaux.

Reste que, souligne Société Générale, le déploiement de l'organisation industrielle dite MQB (plate-forme modulaire transversale), qui permet de produire plusieurs véhicules différents avec une même chaîne de montage, va de nouveau nécessiter de lourds investissements cette année, où la conception de nouveaux modèles va aussi coûter de l'argent. Il faudra de toute façon attendre 2014, estime Société Générale, pour que le MQB produise des effets 'significatifs'. Enfin, Volkswagen a fait part d'une 'extrême prudence' concernant la demande de camions, segment auquel il est exposé par ses filiales Scania et MAN.

Bref, les analystes ont donc décidé d'abaisser leurs prévisions de résultat opérationnel des exercices 2013 et 2014 à respectivement 13 milliards d'euros (- 1,4 milliard) et 16 milliards (- 1 milliard).

Le 1er trimestre devrait être pénalisé par une base de comparaison très élevée, mais une amélioration séquentielle est attendue au 2ème trimestre, ajoutent-ils cependant.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+332.10 % vs -2.36 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat