Bourse > Actualités > Avis des brokers > Valeur du luxe préférée de barclays

Valeur du luxe préférée de barclays

tradingsat

(CercleFinance.com) - Après un voyage en Chine, les analystes de Barclays Capital ont mis à jour leur conseil sur les valeurs du luxe. Il en ressort notamment que Richemont, PPR et Burberry sont leurs préférées dans ce secteur et sont toutes trois conseillées à l'achat. L'objectif de cours sur le titre du groupe Richemont, soit 75 francs suisses, laisse augurer d'un potentiel de hausse de plus de 40%.

En Bourse de Zurich, l'action Richemont prend 0,9% à 52,90 francs suisses.

De leur voyage en Chine, les analystes ont ramené les impressions suivantes : certes, dans ce pays devenu un marché-clé du luxe, 'la croissance à magasins comparables a ralenti à un taux de 10 à 15% ('low-teen rate'), mais tous les segments du secteur devraient repartir de l'avant au 2nd semestre'.

Barclays rapporte aussi que les villes dites de 3ème rang, c'est-à-dire celles les villes moyennes au nombre de 200, affichent désormais une croissance plus rapide que celles dites de 1er rang, c'est-à-dire un ensemble de 14 très grandes villes dont Pékin et Shanghaï. Les produits de moyenne gamme sont plus demandés que ceux de haut de gamme.

La croissance globale du marché du luxe s'améliorera probablement au 2nd semestre à mesure que les groupes réduiront les écarts entre leurs prix domestiques, ce qui attire les touristes, et les tarifs pratiqués ailleurs dans le monde, notamment en Chine. Rolex l'a déjà fait en relevant ses prix européens de 9 à 15% au 1er semestre.

'Nous pensons qu'en Chine, la croissance de long terme reste un scénario d'actualité et que les valorisations actuelles offrent de bons points d'entrée”, indiquent-ils. En Chine, la croissance organique du Luxe devrait atteindre de 20 à 30% l'an ces cinq à dix prochaines années.

Richemont pourrait compter au nombre des prochaines valeurs qui relèveront leurs prix européens. Le groupe a aussi développé son propre réseau de détail en réduisant ainsi la part relative des ventes de gros, où les marges sont plus faibles. Enfin,

Notons qu'au terme de son exercice 2011/2012, clos le 31 mars dernier, Richemont a réalisé 41,5% de ses ventes en région Asie-Pacifique, où la croissance à changes constants (+ 46%) surclassait largement celle du groupe dans son ensemble (+30%).

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés. Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI