Bourse > Actualités > Avis des brokers > OSRAM Licht : Premier conseil vendeur de Société Générale

OSRAM Licht : Premier conseil vendeur de Société Générale

tradingsat

(CercleFinance.com) - Société Générale a entamé ce matin le suivi de l'action OSRAM Licht, l'ancienne division Eclairage de Siemens dont le conglomérat allemand a placé plus de 80% du capital en Bourse au début du mois. C'est entendu : le marché de l'éclairage classique est déclinant. Celui des DEL semble constituer un relais de croissance, mais il requiert aussi des investissements importants pour des retours jugés maigres. La banque rouge et noir adopte donc un premier conseil de 'vendre' le titre OSRAM Licht sur lequel elle vise un objectif de cours de 24 euros.

Sur le marché boursier allemand ce matin, l'action OSRAM Licht dérape de 2,2% à 28,8 euros, sachant qu'elle avait coté 24 euros à l'ouverture de sa première séance boursière, le 8 juillet dernier. Parallèlement, l'indice DAX est étale.

La sanction des analystes est sans appel : 'le rapide déclin des activités d'éclairage traditionnel impliquent davantage de restructurations que celle d''OSRAM Puh' (le programme d'économies chiffré à un milliards d'euros lancé début 2012 à horizon 2015, ndlr), alors même que le groupe doit se développer sur le marché des DEL (diodes électro-luminescentes), aussi capitalistique que concurrentiel', assène la note de recherche.

En effet, les DEL ne représentent actuellement qu'environ le quart de l'activité d'OSRAM. Certes, elles sont rentables, mais les pertes causées par les activités d'éclairage classique (47% des ventes) devrait finir par absorber les bénéfices de la branche DEL d'ici 2015. Société Générale valorise donc à zéro les branches Eclairage classique du groupe.

En effet, si les DEL semblent représenter l'avenir pour l'éclairage et à ce titre offrent un potentiel significatif, cette croissance à un prix : dans cette branche nouvelle où la compétition est de mise, les marges se tassent et le retour sur investissement baisse.

Ainsi, Opto Semiconductors, branche d'OSRAM Licht qui concentre une bonne partie de l'activité DEL, ainsi que 17,6% des ventes du groupe au S1 et une croissance de 13%, pourrait selon SG voir sa marge d'EBITA passer à terme sous les 10%, soit son niveau du S1.

Bref, 'de notre point de vue, la valorisation actuelle d'OSRAM Licht reflète les économies d'un milliard d'euros du plan OSRAM Push, mais elle ne tient pas compte des risques de long terme pesant sur les marges'.

De ce fait, la direction d'OSRAM Licht, qui entend dégager une marge d'exploitation ajustée (marge d'EBITA, en anglais) d'au moins 8% en 2015, contre 4,4% au 1er semestre 2012/2013, pourrait bien ne pas parvenir à tenir ses engagements, redoute Société Générale qui table plutôt sur 7%.



Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI