Bourse > Actualités > Avis des brokersffrfrfr > Ophir Energy : Crédit Suisse réduit la cible après Mlinzi

Ophir Energy : Crédit Suisse réduit la cible après Mlinzi

tradingsat

(CercleFinance.com) - Crédit Suisse revient à son tour sur le titre de la société d'exploration pétrogazière Ophir Energy, cotée à Londres et présente en Afrique (Sénégal, Guinée équatoriale, Ghana, Gabon, Tanzanie...). Hier, le groupe a fait part de l'échec du puits de forage offshore Mlinzi Mbali-1, en Tanzanie, détenu à 80%. Les analystes ne renoncent pas à leur conseil acheteur de 'surperformance' sur le titre Ophir, mais leur objectif de cours a été abaissé de 447 à 392 pence.

En Bourse de Londres ce matin, l'action Ophir Energy ne se remet pas de sa chute de la veille (- 8,2%) et reste stable à 301,3 pence.

L'action Ophir a perdu près de 45% de sa valeur en un an, mais elle capitalise toujours 1,8 milliard de sterlings sur le marché londonien, soit plus de deux milliards d'euros. A comparer avec 1,5 milliard d'euros pour Maurel & Prom et 356 millions pour MPI, deux sociétés françaises relativement comparables.

Nick Cooper, le directeur général d'Ophir Energy, s'est sans surprise déclaré 'déçu' qu'aucune découverte d'hydrocarbures n'ait été effectuée à Mlinzi. Le puits a donc été scellé et abandonné, et les navires qui travaillaient sur cette zone l'ont quitté.

Crédit Suisse constate donc que 'pour Ophir, la campagne de forage 2014 commence bien mal'. L'échec de ce puits met en doute la qualité du 'block' (une subdivision d'exploration pétrolière offshore, qui habituellement a la forme d'un carré de 10 km sur 20) numéro 7 auquel il appartient.

Les analystes estiment possible qu'Ophir revienne explorer le 'block' numéro 7 plus tard après de nouvelles analystes, mais le cas échéant, cela ne devrait pas intervenir avant début 2015, indique la note de recherche.

L'attention du marché devrait maintenant se reporter sur les actifs pré-salifères offshore d'Ophir au Gabon, notamment les résultats d'exploration de Padouck Deep, actif détenu à 40%. Les premiers résultats pourraient être annoncés en avril. Des résultats de forage sont ensuite attendus pour les blocks d'Affanga Deep (fin juin) et d'Okala (au 3e trimestre).

'En dépit de la déception (de Mlinzi), Ophir n'en est qu'au début d'une campagne d'exploration passionnante qui, potentiellement, pourrait transformer le groupe', conclut Crédit Suisse.

Par ailleurs, chez Société Générale, qui est également resté à l'achat sur le titre Ophir hier, l'objectif de cours a cependant été abaissé de 470 à 410 pence.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...