Bourse > Actualités > Avis des brokersffrfrfr > Novartis : Société Générale mise sur des cessions massives

Novartis : Société Générale mise sur des cessions massives

tradingsat

(CercleFinance.com) - Société Générale revient ce matin sur le dossier du groupe pharmaceutique suisse Novartis dont le nouveau président du conseil d'administration, Joerg Reinhardt, a pris ses fonctions le 1er août dernier. Selon les analystes, ce nouveau patron est en mesure de venir à bout du problème de taille critique de Novartis et de redresser les activités peu profitables 'en vue de débloquer une valeur significative pour l'actionnaire'. Notamment via des cessions tout azimut, dont les parts dans Roche. Le conseil d'achat du titre est donc confirmé, de même que l'objectif de cours de 82 francs suisses.

En Bourse de Zurich où l'indice SMI recule de 0,6%, l'action Novartis se replie dans des proportions similaires (- 0,9%) à 67,9 francs suisses.

Société Générale n'y va pas par quatre chemins : 'nous pensons que Novartis pourrait céder sa participation dans Roche (soit 33,3% des actions au porteur de l'autre géant pharmaceutique suisse, ndlr), ainsi que les divisions peu rentables et aussi sortir des activités destinées au consommateur final”.

Au 31 décembre 2012, indique le rapport annuel de Novartis, la valeur des 33,3% des titres au porteur de Roche Holding était valorisée 10,9 milliards de dollars.

Globalement, estime Société Générale, Novartis pourrait dégager jusqu'à 41 milliards de dollars de produits de cession, soit 38 milliards après impôts. La majorité de cette somme pourrait être retournée aux actionnaires, et le nouveau groupe serait aussi recentré sur des activités à plus fortes marges.

Dans le détail, le premier scénario retenu par Société Générale comprendrait la cession des divisions Vaccins et Diagnostiques, la vente ou la scission des branches vétérinaire et des médicaments génériques. Il en résulterait 12,5 milliards de produit de cession après impôts.

Le deuxième scénario comprend, outre les hypothèses du premier, la vente des produits de santé destinés au consommateur final, d'où 13,2 milliards de produit de cession supplémentaires. En vendant aussi la participation dans Roche, Novartis dégagerait encore 12,6 milliards de dollars, soit un total de 38 milliards après impôts.

'La dilution bénéficiaire induite par ces cessions serait plus que compensée par les dividendes exceptionnels que percevraient les actionnaires, et/ou les rachats d'actions', indique Société Générale, qui chiffre le gain potentiel pour l'actionnaire à 14,5 francs suisses par action au cours actuel avec le scénario 1.

En retenant le scénario 2 et la vente de Roche, l'objectif de cours envisagé par Société Générale pourrait atteindre de 86 à 96 francs suisses, 'suivant la manière dont l'opération serait gérée'.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...