Bourse > Actualités > Avis des brokers > Novartis : Morgan Stanley n'y croit pas, cible de 74 francs

Novartis : Morgan Stanley n'y croit pas, cible de 74 francs

tradingsat

(CercleFinance.com) - Morgan Stanley n'a pas manifestement pas été convaincu par la présentation réalisée ces deux derniers jours par la direction de Novartis. Le groupe pharmaceutique suisse s'est effectivement montré optimiste après sa réorganisation, en visant notamment une amélioration de sa rentabilité ces cinq prochaines années. 'Nous craignons que les anticipations du marché ne soient trop élevées', indique la note de recherche. Le conseil vendeur de 'sous-performance' est maintenu ainsi que l'objectif de cours de 74 francs suisses.

En légère hausse de 0,6% ce matin, l'action Novartis cote 81,1 francs suisses. Elle s'est appréciée de près de 14% depuis le début de l'année.

Maintenant que Novartis a été profondément remanié avec des cessions et les échanges d'actifs avec GSK, une 'forte croissance' des ventes comme des résultats est attendue durant les cinq années à venir, a déclaré hier son directeur général Joe Jimenez.

Novartis estime que sa nouvelle structure simplifiée en trois branches, contre six auparavant, lui permettra de capter la croissance de son marché. Ses divisions sont désormais Pharma, Soins oculaires (Alcon ; n° 1 mondial) et les Génériques (Sandoz ; n° 2 mondial). Cette nouvelle organisation sera aussi plus efficace : la marge opérationnelle récurrente du groupe, soit 24,7% l'an dernier, aurait atteint 27,2% en données proforma si la nouvelle structure avait déjà été en place, estime Novartis.

Ces cinq prochaines années, Joe Jimenez s'attend à 'une forte croissance de la ligne du haut (le chiffre d'affaires, ndlr) ainsi que de la ligne du bas (le bénéfice net) du compte du résultat'.

Cependant, 'aucune indication quantitative n'a été fournie concernant l'amélioration des marges', déplorent les analystes de Morgan Stanley.

Les analystes craignent aussi que le marché ne soit trop optimiste. Selon eux, les lancements de nouveaux médicaments et les économies risquent d'être 'largement compensés' par l'érosion liée aux génériques et les investissements en R&D, 'comme tel a été le cas ces dernières années'.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI