Bourse > Actualités > Avis des brokers > Crédit suisse ne croit pas à une opa

Crédit suisse ne croit pas à une opa

tradingsat

(CercleFinance.com) - Crédit Suisse confirme ce matin, dans la tourmente qui secoue les marchés boursiers, son conseil de surperformance sur le titre Reckitt Benckiser. Maintenu à 4.000 pence (40 livres), l'objectif de cours se compare aux 3.450 pence auxquels la valeur se traite actuellement sur le marché de Londres. Si les analystes ne croient pas à une OPA, ils n'en jugent pas moins le titre attractif d'un point de vue fondamental.

Les analystes reviennent sur les rumeurs de marché reprises dans la presse qui, ces dernières semaines, évoquent une éventuelle OPA sur ce géant britannique des produits de grande consommation (Strepsils, Nurofen, Clearasil, Scholl, Durex, Vanish, Woolite, Calgon, Saint-Marc...).

Le moins que l'on puisse dire est que Crédit Suisse n'y croit pas beaucoup après avoir passé en revue Colgate, Unilever et Procter & Gamble : “il nous semble que tous les candidats potentiels feraient face à des difficultés insurmontables, qu'il s'agisse de problèmes de financement (Reckitt vaut plus de 40 milliards de dollars) ou réglementaires”, indique la note de recherche.

Les parts de marché significatives de Reckitt Benckiser seraient effectivement des freins majeurs à tout rachat par un concurrent.

A supposer qu'un acheteur se montre intéressé, spécule Crédit Suisse, il devrait se focaliser sur la branche pharmaceutique du groupe et notamment sur les médicaments sans ordonnances (dits “over the counter”, ou OTC) qui représentent 33% des ventes de Reckitt. “Le segment des médicaments OTC est fragmenté, mais aussi en cours de consolidation. Il est dominé par les groupes pharmaceutiques”, note Crédit Suisse. Mais la capacité de pharmas à acquérir un tel morceau leur semble limitée.

Certes, “des achats partiels sont toujours possibles, mais ils sont aussi brouillons et inhabituels”. Bref, Crédit Suisse se dit tenté de considérer comme infondées les rumeurs d'OPA sur Reckitt Benckiser.

Malgré tout, Reckitt Benckiser publiera ses comptes du 2ème trimestre (T2) le 25 juillet. La croissance organique des divisions constituant le coeur de métier devrait atteindre 3% au T1 après 4% au T2, et la marge opérationnelle devrait s'améliorer de 20 points de base.

“Le groupe aura aussi l'occasion de faire la lumière sur ses intentions quant à ses activités pharmaceutiques”.

Les analystes de Crédit Suisse tablent, après 226,51 pence en 2010, sur des bénéfices par action de 241,92 pence en 2011 puis 250,51 pence en 2012.

En outre, l'action Reckitt Benckiser ne se traite que 14,3 fois ses résultats 2011, soit l'une des valorisations les plus bon marché du secteur agroalimentaire/biens de grande consommation.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés. Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI