Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Barclays toujours à l'achat, objectif : 63,5 f

jeudi 22 juillet 2010 à 12h35
BFM Bourse

(CercleFinance.com) - Dans une note de recherche publiée ce matin, Barclays Capital revient sur le dossier Nestlé. Selon le broker, les questions relatives à la participation du groupe dans L'Oréal vont se poser de nouveau. Mais les qualités intrinsèques du groupe agroalimentaire suisse sont suffisantes pour soutenir le titre. Le conseil d'“achat” et l'objectif de cours de 63,5 francs suisses sont donc confirmés.

Les analystes rappellent que lorsque la cession d'Alcon (produits ophtalmologiques) à Novartis sera finalisée, au 3ème trimestre, le groupe suisse redeviendra un “pure player' de l'agro-alimentaire - “à l'exception de ses parts dans L'Oréal”, groupe français de cosmétiques dont Nestlé détient environ 30% des parts, au côté et à l'instar de la famille Bettencourt

“Nous nous attendons à de nouvelles discussions” à propos de cette participation, pronostique RBS, qui cite au passage l'affaire politico-judiciaire entourant actuellement Liliane Bettencourt en France.

Selon RBS, le profil de la croissance de L'Oréal est plus volatile que celui de Nestlé et sa dynamisation pourrait entrainer des investissements relativement plus importants. L'Oréal vise un retour à sa croissance potentielle historique de 6 à 8% l'an. Selon RBS, la stratégie de “premiumisation” pourrait n'être plus seule en lice pour répondre à la demande des pays émergents, qui devrait être source d'investissements supplémentaires.

Si Nestlé décidait de maintenir ou de renforcer ses parts dans L'Oréal, cela supposerait qu'il soit convaincu que le retour sur investissement serait supérieur à celui de ses propres activités ou à d'autres options. Que pourrait alors faire le groupe suisse ? La vente des actions L'Oréal n'est pas une option selon RBS, la participation étant importante, donc peu manoeuvrable dans de bonnes conditions tant pour le vendeur que pour l'acheteur. Un placement privé serait la modalité technique la plus probable, à supposer que les membres de la famille Bettencourt soient tous sur la même longueur d'onde. Mais qui rachèterait ces parts de L'Oréal, perçue comme un prédateur et non comme une proie ?

Quoi qu'il en soit, RBS estime que la croissance organique des ventes et des profits de Nestlé est le principal facteur faisant évoluer le cours de l'action. Selon RBS, Nestlé “est extrêmement bien positionné pour tirer parti de sa taille critique et de sa présence historique sur des marchés à la croissance relativement forte”, estiment les analystes qui réitèrent donc conseil et objectif.

Copyright (c) 2010 CercleFinance.com. Tous droits réservés. Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+325.90 % vs +11.11 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat