Bourse > Actualités > Avis des brokers > Axel Springer : Barclays Capital rassurant sur SeLoger

Axel Springer : Barclays Capital rassurant sur SeLoger

tradingsat

(CercleFinance.com) - Barclays Capital revient le dossier Axel Springer sous un angle bien précis : celui du marché français des annonces immobilières en ligne, sur lequel le groupe allemand est le leader depuis qu'il a racheté SeLoger.com. Nombre d'investisseurs s'inquiètent de la montée en puissance de la rubrique immobilière du site d'annonces Le Bon Coin. Ce qui n'est pas l'avis des analystes de Barclays Capital, qui restent confiants dans le potentiel de croissance de SeLoger. Leur conseil acheteur de 'surpondérer' l'action Axel Springer est donc confirmé, ainsi que l'objectif de cours de 50,9 euros.

Sur le marché boursier allemand où le DAX est presque à l'équilibre, l'action Axel Springer recule de 0,4% à 45,2 euros.

En effet, le groupe de médias Axel Springer (Die Welt, Bild, L'Auto Journal, et de nombreux télés et radios, sites Internet spécialisés...) a, pour la première fois au 1er trimestre 2014, réalisé la majorité de son chiffre d'affaires grâce à ses supports numériques.

Axel Springer fait aussi partie des grands noms européens des annonces immobilières en ligne avec des portails comme Immonet en Allemagne, Immoweb en Belgique et SeLoger.com, leader sur le marché français.

Selon Barclays Capital, SeLoger concentre environ 15% de la valeur d'Axel Springer, et il s'agit aussi d'une de ses divisions les plus dynamiques.

Or la concurrence s'accroît : Le Bon Coin, site d'annonces détenu par le conglomérat norvégien Schibsted, noue de plus en plus de partenariats avec des agences immobilières, qui lui versent des redevances pour présenter leurs annonces sur son portail Leboncoin.fr. Le Bon Coin devrait poursuivre sur cette voie puisque son accord avec le 'centralisateur' d'annonces Logic Immo prendra fin avec l'année 2014.

Les analystes de Barclays ont donc refait leurs calculs : selon eux, entre 2014 et 2020, le marché français des annonces immobilières devrait passer de 400 millions d'euros environ, dont une proportion numérique de 60%, à 480 millions et un taux de 82%.

Qui va capter la croissance du marché des annonces immobilières ligne ? Selon Barclays Capital, il y a suffisamment de place pour deux acteurs : 'SeLoger devrait être en mesure d'afficher une croissance comprise entre 5 et 10% jusqu'en 2020, et ce malgré une progression de l'ordre de 25% du Bon Coin', indique la note de recherche. Les analystes soulignent que Le Bon Coin est encore peu présent sur le segment immobilier, ce qui relativise la progression attendue.

Bref, le catalyseur qu'est SeLoger devrait continuer de profiter à Axel Springer, d'autant plus que le bilan sain du groupe allemand lui permettra de poursuivre sa politique de 'digitalisation', et que l'orientation du cycle publicitaire est favorable.

Après 2,54 euros en 2013, Barclays Capital table sur un bénéfice par action Axel Springer de 2,22 euros en 2014 puis de 2,48 euros en 2015.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI