Bourse > Ab inbev > Ab inbev : Des prévisions mitigées pèsent sur le titre
AB INBEVAB INBEV ABI - BE0003793107ABI - BE0003793107
115.050 € 0.00 %
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
113.250 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 185 028 M€Capi. :

Ab inbev : Des prévisions mitigées pèsent sur le titre

tradingsat

(CercleFinance.com) - Détenteur de marques comme Budweiser, Stella Artois, Beck's, Leffe ou encore Hoegaarden, AB InBev a terminé son exercice 2012 sur un bénéfice net attribuable à ses actionnaires de 7,3 milliards de dollars (4,53 dollars par action en termes normalisés), en hausse de 23,7% sur un an. Les tendances étaient cependant moins favorables en fin d'année dernière et le groupe se montre prudent au titre de 2013, notamment aux Etats-Unis.

Alors que l'indice belge Bel 20 prend 0,4%, l'action AB InBev recule de 0,5% en Bourse de Bruxelles ce matin à 69,4 euros. Elle a cependant pris plus de 40% en un an.

Le dividende proposé par le géant brassicole belge sera porté de 1,20 à 1,70 euro (+41,7%), la date de négociation étant le 26 avril. Le groupe annonce qu'il versera à partir de l'exercice 2013 des dividendes semestriels, soit en novembre 2013 pour l'acompte et en mai 2014 pour le solde.

Sur la période, les volumes totaux vendus par le brasseur belge ont connu une croissance interne de 0,3% et le chiffre d'affaires (dits 'produits') a crû de 7,2% à 39,8 milliards de dollars.

Parallèlement, la marge brute a augmenté de 8,5% à 23,3 milliards et le résultat d'exploitation normalisé a crû de 8,5% à 12,8 milliards de dollars.

La marge normalisée d'EBIT s'est donc tassée de 0,2 point de pourcentage à 32,1%.

En 2012, cash-flow opérationnel a augmenté 6,3% à 13,3 milliards de dollars US.

Notons cependant que les tendances étaient moins favorables au 4ème trimestre : les volumes totaux ont reculé de 0,1% et si l'EBIT normalisé a crû de 10,7% (marge de 35,7%, en baisse de 0,2 point), le bénéfice net a baissé de 5,1% à 1,8 milliards de dollars (1,12 dollar par titre en termes normalisés).

D'ailleurs, les volumes des trois “marques prioritaires” Budweiser, Stella Artois et Beck's ont augmenté de 1,5% l'an dernier, mais de seulement 0,4% au 4ème trimestre.

En guise de prévision, AB InBev se montre mitigé, notamment sur les marchés américains : 'nous nous attendons à ce que les ventes du premier trimestre aux Etats-Unis soient sous pression en raison de la pression court-terme sur les revenus disponibles du consommateur actuel et de comparaison difficiles lies aux conditions météorologiques”, écrit AB InBev, qui ajoute : “nous prévoyons aussi une croissance à un seul chiffre dans le bas ou la moyenne de la fourchette pour nos volumes de bière au Brésil pendant l'exercice 2013.'

Cependant, indique aussi le brasseur, 'nous nous attendons à un retour solide de la croissance du secteur en Chine en 2013, nos propres volumes démontrant une bonne reprise comparés aux volumes du 4ème trimestre 2012”.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...