Bourse > Yahoo inc > Yahoo inc : Yahoo serait en discussion pour céder sa part dans yahoo japan
YAHOO INCYAHOO INC YHOO - US9843321061YHOO - US9843321061
- -
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
-Clôture veille : -Volume : -Capi échangé : -Capi. :

Yahoo inc : Yahoo serait en discussion pour céder sa part dans yahoo japan

Yahoo serait en discussion pour céder sa part dans yahoo japanYahoo serait en discussion pour céder sa part dans yahoo japan

NEW YORK/TOKYO (Reuters) - Yahoo est en discussions avancées pour sortir de sa coentreprise japonaise afin de résoudre les dysfonctionnements de ses partenariats en Asie et de lever jusqu'à huit milliards de dollars pour lutter contre Google et Facebook.

La cession de sa participation de 35% dans Yahoo Japan à Softbank, déjà actionnaire de la coentreprise à hauteur de 42%, pourrait intervenir d'ici quelques semaines, ont indiqué mercredi des sources au fait de la situation.

Si un accord était trouvé, Yahoo porterait probablement son attention vers la Chine où il détient quelque 40% du capital de l'importante société internet Alibaba Group, propriétaire du site Alibaba.com, ont précisé ces sources sans détailler quels seraient ses projets.

Les relations entre Yahoo, Softbank et Alibaba se sont détériorées ces dernières années.

Le fondateur d'Alibaba Jack Ma a des velléités de racheter à Yahoo la part qu'il détient dans sa société, tandis que le fondateur et principal actionnaire de Softbank Masayoshi Son a plusieurs fois attaqué le groupe sur ses performances passées dans l'innovation et son approche des marchés internationaux.

Softbank détient également une participation dans Alibaba.

"Il y a une relation triangulaire entre les trois parties. Tout ce qui arrive Alibaba les implique toutes les trois", a dit l'une des sources.

Le titre Yahoo Japan a clôturé en hausse de 3,7% à Tokyo mercredi après que Reuters a rapporté ces discussions laissant espérer le paiement d'une prime par Softbank.

L'action de Softbank, troisième opérateur mobile nippon, a abandonné 3,6%, les investisseurs restant sceptiques quant à la capacité du groupe à financer l'opération. L'action Alibaba a perdu 1,2% à Hong Kong.

Dans un communiqué, Softbank a dit ne pas être en discussion avec Yahoo et qu'il n'avait aucune intention de racheter sa participation dans la coentreprise japonaise.

La vente par Yahoo de sa participation lui amènerait un flot de liquidités, ce qui serait sans doute accueilli favorablement par les investisseurs, de l'avis des analystes.

OPÉRATION ESTIMÉE À 8 MILLIARDS DE DOLLARS

En revanche, sa sortie de l'important marché chinois en forte croissance, où les groupes occidentaux n'ont pu le plus souvent surmonter une régulation très contraignante et la concurrence locale, ferait davantage polémique.

Un porte-parole d'Alibaba a refusé tout commentaire sur les intentions de Yahoo en Chine, alors que groupe chinois avait indiqué fin septembre avoir abandonné l'idée de racheter la part de Yahoo.

Alibaba, qui détient également les sites internet très fréquentés Taobao et Alipay, est difficile à valoriser car ces deux sociétés ne pas cotées, ce qui, selon des analystes, a empêché les deux groupes de parvenir à un accord.

Les estimations de la participation de Yahoo dans Alibaba vont de quatre à dix milliards de dollars, ce qui signifie que la part de capitalisation boursière du groupe américain liée à ses actifs asiatiques pourrait atteindre jusqu'à 80%.

Cette opération intervient alors que la directrice générale de Yahoo Carol Bartz est sous pression pour redresser l'ancien géant d'internet qui a perdu de l'audience au profit de Google et Facebook.

Depuis 2005, la capitalisation boursière de Yahoo a été quasiment réduite de moitié, à quelque 21,5 milliards de dollars, pendant que celle de Google triplait pour atteindre près de 200 milliards.

Une cession directe de la part de Yahoo dans Yahoo Japan, valorisée environ 8 milliards de dollars au prix du marché, semble peu probable pour des raisons fiscales et les parties concernées envisagent d'autres options, ont indiqué les sources.

L'une des options possibles consisterait en un échange de titres, Softbank récupérant une participation dans Yahoo en rachetant sa part dans Yahoo Japan.

Nadia Damouni et Tim kelly, Florent Le Quintrec pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...