Bourse > Volkswagen > Volkswagen : VW pourra bénéficier d'un prêt relais de 20 milliards d'euros
VOLKSWAGENVOLKSWAGEN VWA - DE0007664005VWA - DE0007664005
130.100 € +2.04 %
127.500 €Ouverture : +2.04 %Perf Ouverture : 130.100 €+ Haut : 127.500 €+ Bas :
127.500 €Clôture veille : 707Volume : +0.00 %Capi échangé : 40 580 M€Capi. :

Volkswagen : VW pourra bénéficier d'un prêt relais de 20 milliards d'euros

VW pourra bénéficier d'un prêt relais de 20 milliards d'eurosVW pourra bénéficier d'un prêt relais de 20 milliards d'euros

par Arno Schuetze et Andreas Cremer

FRANCFORT (Reuters) - Volkswagen a trouvé un accord avec ses banques sur les modalités d'un prêt relais de 20 milliards d'euros destiné à aider le constructeur allemand à supporter le coût du scandale des émissions entourant nombre de ses voitures diesel, ont indiqué à Reuters trois sources proches du dossier.

Treize banques ont chacune proposé de prêter soit 1,5 milliard soit 2,5 milliards d'euros, représentant un total de 29 milliards d'euros, ont précisé deux des sources à Reuters.

L'un de ces deux sources a déclaré que VW déciderait vendredi des encours pour chacun des établissements. Selon une autre personne, cela se fera dans les jours qui viennent.

Un porte-parole de Volkswagen s'est refusé à tout commentaire.

VW avait déclaré le 23 novembre que les mesures destinées à mettre en conformité en Europe quelque 8,5 millions de véhicules équipés d'un logiciel illégal de contrôle des émissions étaient techniquement et financièrement gérables.

Les analystes évaluent à plus de 40 milliards d'euros la facture du scandale des tests d'émissions truqués pour Volkswagen, entre amendes, procès et réparations techniques.

Depuis que le scandale a éclaté le 18 septembre dernier, l'action Volkswagen a perdu près d'un tiers de sa valeur tandis que le taux de rendement de ses obligations s'est envolé.

Selon les sources, VW espère que les rendements de ses obligations reviendront à leur niveau d'avant le scandale d'ici au printemps, ce qui lui permettra de retrouver sa source de financement habituelle et de rembourser le prêt relais.

Le prêt et les émissions obligataires devraient coûter environ 150 millions d'euros en intérêts et en commissions, a précisé l'une des sources, alourdissant encore la facture du scandale.

Lors de l'annonce de ses résultats du troisième trimestre, le groupe avait dit qu'il avait passé dans ses comptes une première provision de 6,7 milliards d'euros pour couvrir les coûts liés au scandale, ajoutant alors que d'autres sommes pourraient être mises de côté.

Plus de deux mois après que le scandale a éclaté, la société cherche toujours à identifier les responsables et à mettre en place la mise en conformité de quelque 11 millions de véhicules.

UN EMPRUNTEUR SOLIDE

Des autorités réglementaires et judiciaires mènent également des enquêtes, la marque Porsche du premier constructeur automobile européen ayant ainsi confirmé mercredi que ses bureaux en Italie avaient été perquisitionnés.

Le président du directoire Matthias Mülller espère pour sa part être sorti de la crise d'ici fin 2016. "J'espère que nous en aurons largement fini avec (le scandale) d'ici la fin de l'an prochain", a-t-il dit au magazine Stern.

Malgré son recul de plus de 4,4% vers 14h15 GMT, le titre est en hausse de plus de 13,5% depuis l'annonce du 23 novembre.

Par rapport à son dernier cours avant la révélation du scandale, de 162,4 euros, la chute de l'action a été ramenée à quelque 23% alors qu'elle approchait 47% à un moment donné.

Les analystes du secteur soulignent que le fait de s'être assuré ce prêt bancaire dans la foulée du scandale des émissions permettra à Volkswagen de montrer aux investisseurs qu'il reste un emprunteur à l'assise solide.

Mardi, Standard & Poor's Ratings Services a annoncé avoir ramené de A- à BBB+ la note de crédit de Volkswagen en raison de l'impact du scandale des émissions.

Le prêt relais porte un coupon de 80 points de base au-dessus du taux de référence pour les banques qui mettront 2,5 milliards d'euros sur la table et de 70 points de base pour celle qui proposeront 1,5 milliard d'euros, ont dit les sources.

Pour inciter à un remboursement rapide, le coupon augmente de 25 points de base au bout de six mois et à nouveau au bout de neuf mois, ont-elles ajouté. Pour chaque abaissement d'un cran des notations des agences, le groupe a accepté de verser 10 points de base supplémentaires, sachant que la notation minimale acceptée par les banques est de "BBB", ont-elles précisé.

Volkswagen a annoncé son intention d'émettre 12 milliards d'euros d'obligations lorsque les conditions qui lui sont réservées sur le marché de la dette se seront améliorées.

(Benoit Van Overstraeten et Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2015 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...