Bourse > Volkswagen > Volkswagen : Volkswagen chute en Bourse malgré de bons résultats
VOLKSWAGENVOLKSWAGEN VWA - DE0007664005VWA - DE0007664005
136.200 € +1.73 %
134.000 €Ouverture : +1.64 %Perf Ouverture : 136.530 €+ Haut : 134.000 €+ Bas :
133.880 €Clôture veille : 4 591Volume : +0.00 %Capi échangé : 42 483 M€Capi. :

Volkswagen : Volkswagen chute en Bourse malgré de bons résultats

Le bénéfice de VW au 1er trimestre supérieur aux attentesLe bénéfice de VW au 1er trimestre supérieur aux attentes

par Andreas Cremer

BERLIN (Reuters) - Volkswagen a fait état mardi d'une hausse inattendue de son bénéfice d'exploitation au premier trimestre, à la faveur notamment d'une reprise de provisions mises de côté dans le cadre du scandale des émissions polluantes, une annonce qui n'a pas empêché le titre du constructeur automobile de baisser en Bourse.

L'action VW perdait 2,72% à 134,20 euros en milieu de matinée, accusant l'un des replis les plus marqués de l'indice Stoxx 600 alors que l'indice regroupant les valeurs automobiles européennes cédait 0,95%.

Selon certains analystes financiers, les investisseurs profitent peut-être des résultats meilleurs que prévu du groupe pour prendre leurs bénéfices étant donné que la valeur est en passe d'enchaîner en mai son quatrième mois de hausse d'affilée.

Depuis le début de l'année, le titre Volkswagen est en hausse infime (+0,15%) à son cours actuel, contre -13,6% pour l'indice sectoriel. A un peu plus de 134 euros par action, le titre est encore à quelque 20% de son cours de clôture de 18 septembre, juste avant que le scandale des émissions polluantes n'éclate au grand jour. Mais, par rapport au creux de 86,3 euros, touché début octobre, la valeur, malgré sa rechute du mois de janvier, a regagné quelque 55%.

"Les chiffres sont meilleurs que prévu, les intervenants de marché prennent leurs bénéfices sur ces nouvelles positives", juge Frank Schwope, analyste chez NordLB, qui a une recommandation à "conserver" sur la valeur.

Volkswagen, qui espère parvenir le mois prochain à un accord à l'amiable avec les autorités américaines et les propriétaires de voitures dans le cadre du dossier de manipulation de tests des émissions de certains modèles diesel, avait mis de côté 16,2 milliards d'euros dans ses comptes 2015 pour couvrir le coût du scandale.

Dans ses chiffres relatifs au premier trimestre, le groupe n'a pas inscrit de provisions supplémentaires dans le cadre de ce dossier. Son résultat opérationnel du premier trimestre a même bénéficié d'un gain exceptionnel de 300 millions d'euros, du fait d'"ajustements liés aux changes" sur les provisions passées sur le scandale.

PRÉVISIONS RÉAFFIRMÉES

Au total, le bénéfice d'exploitation est ressorti à 3,4 milliards d'euros contre 3,3 milliards un an plus tôt. Ce résultat est supérieur à l'estimation la plus optimiste de l'enquête réalisée par Reuters auprès d'analystes, qui était de 3,15 milliards d'euros. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice d'exploitation s'établit à 3,1 milliards d'euros, contre un consensus de 2,75 milliards.

"Préserver la solidité financière de Volkswagen à long terme reste le priorité dans le cadre des conséquences attendues du problème diesel", déclare Frank Witter, directeur financier de Volkswagen, cité dans un communiqué.

Les résultats meilleurs que prévu du groupe ont surtout été le fait d'une reprise des ventes de voitures, à la faveur d'une bonne tenue de la demande en Chine et du secteur haut de gamme en Europe.

Sur les trois premiers mois de l'année, ces ventes ont ainsi progressé de 0,8% après avoir, pour la première fois en plus de 10 ans, baissé sur l'ensemble de 2015.

Volkswagen a réaffirmé anticiper pour l'ensemble du groupe une marge comprise entre 5% et 6% contre une rentabilité de 6% en 2015. Sur le seul premier trimestre, la marge ajustée est ressortie à 6,1% pour le groupe et à 0,3% pour la seule marque Volkswagen (contre 2% en 2015).

Le groupe a ajouté, en raison du scandale diesel, anticiper pour 2016 un chiffre d'affaires en baisse de 5% ainsi qu'une diminution importante du nombre de ventes de voitures.

(Patrick Vignal et Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Copyright © 2016 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...