Bourse > Vivendi > Vivendi : Exane toujours positif, cession de GVT en vue
VIVENDIVIVENDI VIV - FR0000127771VIV - FR0000127771
17.660 € +0.23 % Temps réel Euronext Paris
17.565 €Ouverture : +0.54 %Perf Ouverture : 17.885 €+ Haut : 17.470 €+ Bas :
17.620 €Clôture veille : 2 927 690Volume : +0.23 %Capi échangé : 22 722 M€Capi. :

Vivendi : Exane toujours positif, cession de GVT en vue

tradingsat

(CercleFinance.com) - Exane BNP Paribas revient ce matin sur le dossier Vivendi alors que les opérateurs télécoms espagnol Telefonica et italien Telecom Italia semblent tous deux intéressés par la filiale brésilienne du groupe français, GVT. Un prix de l'ordre de sept milliards d'euros a été évoqué, en cash et en titres. Selon les analystes, la valeur du groupe Vivendi devrait en profiter. Tout en maintenant son conseil acheteur de 'surperformance', Exane ajuste à la hausse son objectif de cours de 22 à 22,6 euros.

A la Bourse de Paris, l'action Vivendi grappille 0,4% à 20 euros dans un marché parisien légère baisse.

Exane revient tout d'abord sur le trait commun des offres de Telefonica et de Telecom Italia (sachant que Telefonica fait partie des actionnaires de Telecom Italia, en étant le principal actionnaire du holding Telco SpA, à la tête de 22,4% de Telecom Italia) qui, en échange de GVT, proposent une partie en espèces, mais aussi des titres. Ainsi, l'offre de 6,7 milliards d'euros présentée par Telefonica sur GVT prévoit que 60% de ce montant soit composé d'espèces, et que le reste serait constitué de titres Vivo (soit Telefonica Brasil), plus une option sur 8,1% de Telecom Italia.

Bref, si Vivendi vendait GVT, il se retrouverait avec des espèces, mais aussi des participations minoritaires importantes dans des opérateurs télécoms. Certains investisseurs s'en sont inquiétés puisque la stratégie récente de Vivendi est, justement, de sortir des activités de téléphonie, comme l'a prouvé la vente des parts de Maroc Telecom et de SFR.

Tel n'est pas l'avis d'Exane : 'nous estimons que Vivendi va adopter une approche pragmatique pour maximiser la valeur stratégique de GVT', indique la note de recherche. Or selon les spécialistes, en n'acceptant que des offres en cash pour GVT, Vivendi subirait un 'manque à gagner' estimé à trois euros par action environ.

En outre, Vivendi pourrait utiliser ces éventuelles participations dans des 'telcos' pour obtenir des contrats de diffusion favorables à sa branche de contenus (Canal Plus et la branche Musique). Et ce d'autant que les frontières entre la télévision à péage et les opérateurs télécoms se brouillent. A condition de procéder avec mesure : Vivendi serait desservi par l'accumulation de participations minoritaires dans des 'telcos', juge aussi Exane.

En attendant, la lutte entre Telefonica et Telecom Italia pourrait faire grimper le prix proposé pour GVT vers huit milliards d'euros. A ce stade, Exane estime l'offre de Telefonica plus intéressante.

Enfin, les actionnaires devraient profiter eux aussi d'une cession de GVT via un retour de cash déjà annoncé.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...