Bourse > Vivendi > Vivendi : Des semestriels sanctionnés par la Bourse
VIVENDIVIVENDI VIV - FR0000127771VIV - FR0000127771
17.620 € -2.06 % Temps réel Euronext Paris
17.855 €Ouverture : -1.32 %Perf Ouverture : 17.860 €+ Haut : 17.470 €+ Bas :
17.990 €Clôture veille : 3 910 460Volume : +0.30 %Capi échangé : 22 670 M€Capi. :

Vivendi : Des semestriels sanctionnés par la Bourse

tradingsat

(CercleFinance.com) - Lanterne rouge de l'indice CAC 40 au lendemain de la publication de ses comptes semestriels, l'action Vivendi (- 2,8% à 17,1 euros alors que l'indice reste stable) paie le prix de la déception : les comptes publiés par le groupe ont légèrement manqué les attentes. Surtout, la situation de Canal +, qui fait désormais l'objet d'un plan d'économies de 300 millions d'euros, ne donne aucune signe d'amélioration.

En effet, souligne un analyste parisien, les ventes du holding centré sur les médias et les télécoms ont baissé de 1% sur le semestre, à 5,04 milliards d'euros. Ainsi que de 1,9% au 2e trimestre à 2,55 milliards d'euros, là où le marché en attendait, selon Aurel BGC, 2,60 milliards environ. Idem pour le bénéfice net ajusté trimestriel, soit 187 millions contre (- 3,1%), chiffre que le consensus espérait stable.

Chez Liberum, on indique que le groupe a surtout déçu au niveau du résultat opérationnel ajusté (EBITA, - 25% à 387 millions sur le semestre). 'En cause : la pesanteur dans les comptes de Canal +, et plus précisément de son activité payante en France”, indique une note de Liberum que corrobore celle de Société Générale.

En effet, si le groupe Canal + affiche un résultat opérationnel courant de 297 millions (- 19,3%) sur le semestre, celui des chaînes de Canal + en France se creuse : il est négatif à hauteur de 106 millions, contre - 47 millions un an plus tôt.

Alors que Canal + fait toujours face à la baisse de ses revenus dans la télévision payante, Vivendi, qui entend ramener les comptes de la chaîne hexagonale à l'équilibre en 2018, a annoncé un plan d'économies de 300 millions d'euros, dont 60 à 80 millions devraient être effectifs dès cette année.

Il s'agit selon Société Générale de l'annonce la plus significative de Vivendi lors de cette publication : les analystes jugent que ce plan présage d'une rentabilité plus dégradée que prévu pour Canal + à brève échéance, mais renforce la perspective du retour à l'équilibre à moyen terme.

Vivendi est aussi revenu sur le dossier Mediaset Premium, la chaîne de télévision à péage italienne que le groupe avait convenu de racheter en avril, avant dans un second temps de vouloir modifier les conditions financières de l'opération durant l'été. Vivendi estime finalement que “les les chiffres fournis (par l'italien Mediaset, ndlr) préalablement à la signature ne sont pas réalistes et reposent sur une base artificiellement augmentée'.

Mais la renégociation a tourné court : exprimant vivement leur désaccord, Mediaset de sa maison mère Fininvest ont attaqué Vivendi en justice pour obtenir l'application de l'accord initial sous peine de dommages-intérêts. Le groupe français se contente d'indiquer que “la première audience de procédure ne se tiendrait pas avant le 27 février 2017.”

“Sur le dossier Mediaset, les discussions continueraient entre les deux groupes mais Vincent Bolloré aurait souligné que le temps jouait en sa faveur”, commentent ce matin les analystes d'Aurel BGC. Pour Liberum, Vivendi n'a rien déclaré de vraiment “majeur” en la matière, en se contentant de réaffirmer son intention de bâtir un groupe global de médias pour l'ensemble de la zone latine.

Soulignons aussi la bonne santé d'Universal Music Group (UMG), avec un CA semestriel en hausse de 1,6% à changes constants à 2,31 milliards d'euros, et un résultat opérationnel courant qui décolle de presque 25% à 217 millions. Vivendi indique aussi que “l'intégration de Gameloft (se passe) dans de bonnes conditions”.




Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...