Bourse > Vivendi > Vivendi : Veut mettre la main sur Gameloft et se rapproche de beIN Sports
VIVENDIVIVENDI VIV - FR0000127771VIV - FR0000127771
18.405 € +3.78 % Temps réel Euronext Paris
17.850 €Ouverture : +3.11 %Perf Ouverture : 18.480 €+ Haut : 17.850 €+ Bas :
17.735 €Clôture veille : 2 827 910Volume : +0.22 %Capi échangé : 23 680 M€Capi. :

Vivendi : Veut mettre la main sur Gameloft et se rapproche de beIN Sports

(Tradingsat.com) - Vivendi a annoncé jeudi soir une offensive afin de devenir "un leader mondial des contenus et des médias", avec le lancement d'une offre publique d'achat sur l'éditeur de jeux sur mobile Gameloft et une stratégie de redressement des comptes de Canal+ passant par un projet d'alliance avec BeIN Sports.

Le groupe de médias a fait état d'un bénéfice net de 1 932 millions d’euros en recul de 59%, pénalisé par un effet de base défavorable lié aux importantes plus-values de cessions d’actifs réalisées en 2014(SFR, Maroc Telecom et GVT). Sur une base ajustée, le résultat net s'établit en hausse de 11,3% à 697 millions d'euros, pour un taux de marge opérationnel à 10,2%, soit des performances en ligne avec les objectifs annoncés.

En marge de cette publication, Vivendi a lancé un projet d'OPA sur Gameloft au prix de 6 euros par action, contre 5,48 euros à la clôture jeudi, soit une prime de moins de 10%... Pour rappel, le groupe présidé par Vincent Bolloré Vivendi détenait en date du 18 février 30,01% du capital et 26,72% des droits de vote de la société dirigée par Michel Guillemot, selon l'AMF.

Cette opération "s'intègre parfaitement dans la stratégie de développement du groupe comme un leader mondial des contenus et des médias", indique Vivendi dans un communiqué, notant que "le segment des jeux pour mobiles est celui qui devrait connaître la plus forte croissance" ces prochaines années. "Vivendi entend apporter à Gameloft de nouveaux leviers de développement, industriels et financiers", souligne-t-il. Toutefois, Natixis estime que"Vivendi pourrait éventuellement légèrement relever son offre, face à la probable opposition du management. Mais le broker estime "qu'il pourrait se satisfaire d'une participation majoritaire (>50%) pour ensuite augmenter sa participation progressivement."

Enfin, afin de stopper l'érosion des six chaines Canal+, qui perdent de l'argent depuis 4 ans (-264 millions en 2015), groupe Canal+ a entamé des discussions avec beIN Sports afin de distribuer exclusivement la chaîne qatarienne.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...