Bourse > Vivendi > Vivendi : TPS-Canal+ perd son recours devant le Conseil d'Etat
VIVENDIVIVENDI VIV - FR0000127771VIV - FR0000127771
18.370 € +3.58 % Temps réel Euronext Paris
17.850 €Ouverture : +2.91 %Perf Ouverture : 18.480 €+ Haut : 17.850 €+ Bas :
17.735 €Clôture veille : 3 102 330Volume : +0.24 %Capi échangé : 23 635 M€Capi. :

Vivendi : TPS-Canal+ perd son recours devant le Conseil d'Etat

Canal+ perd son recours sur TPS devant le Conseil d'EtatCanal+ perd son recours sur TPS devant le Conseil d'Etat

PARIS (Reuters) - Le Conseil d'Etat a annoncé vendredi avoir rejeté un recours de Canal+ réclamant l'annulation d'une décision rendue en juillet par l'Autorité de la concurrence sur la fusion de son bouquet CanalSatellite avec le concurrent TPS.

Dans sa décision du 23 juillet, l'Autorité de la concurrence exigeait de la filiale de Vivendi le respect d'un certain nombre d'obligations avant de donner son feu vert définitif au rachat de TPS par CanalSatellite, des injonctions vigoureusement contestées par Canal+.

"Le Conseil d'Etat a rejeté l'ensemble de ces requêtes (de Canal+, NDLR), conférant ainsi un caractère définitif à la décision de l'Autorité de la concurrence", explique dans sa décision la plus haute juridiction administrative française.

"L'opération de concentration (entre TPS et CanalSatellite, NDLR) est à nouveau autorisée, sous réserve du respect des 33 injonctions prononcées, au respect desquelles il incombe à l'Autorité de la concurrence de veiller", poursuit l'institution.

Le Conseil d'Etat a néanmoins réduit le montant de l'amende infligée à Canal+ dans ce dossier à 27 millions d'euros contre 30 millions.

Ni Canal+ ni l'Autorité de la concurrence n'ont souhaité commenté cette décision.

Le Conseil d'Etat explique valider l'analyse concurrentielle menée par l'Autorité de la concurrence et a jugé "proportionnées" les obligations demandées à Canal+.

Dans le bras de fer qui l'oppose à l'Autorité de la concurrence, la filiale de Vivendi avait déjà été déboutée en octobre par le Conseil constitutionnel, celui-ci considérant que les conditions posées au rachat de TPS ne portaient pas atteinte à la liberté d'entreprendre.

Matthieu Protard, édité par Marc Angrand

Copyright © 2012 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...