Bourse > Vivendi > Vivendi : Telecom Italia accélère l'investissement dans le haut débit
VIVENDIVIVENDI VIV - FR0000127771VIV - FR0000127771
17.900 € +0.93 % Temps réel Euronext Paris
17.810 €Ouverture : +0.51 %Perf Ouverture : 17.955 €+ Haut : 17.730 €+ Bas :
17.735 €Clôture veille : 2 691 330Volume : +0.21 %Capi échangé : 23 039 M€Capi. :

Vivendi : Telecom Italia accélère l'investissement dans le haut débit

Le bénéfice brut de Telecom Italia affecté par des provisionsLe bénéfice brut de Telecom Italia affecté par des provisions

MILAN (Reuters) - Telecom Italia a intensifié ses investissements pour la modernisation de ses réseaux afin de profiter de l'accroissement de la demande pour le très haut débit, le rapprochement entre ses concurrents Wind et 3 Italia devant reconfigurer le marché local.

L'opérateur italien, qui présentait vendredi sa première batterie de résultats depuis que Vivendi est devenu son premier actionnaire, a fait état d'une hausse de 25,7% des investissements, à 2,1 milliards d'euros et précisé que les mesures prises pour s'implanter dans le marché des médias commençaient à porter leurs fruits.

Après s'être concentré pendant plusieurs années sur la réduction de la dette, Telecom Italia a signé des partenariats avec les fournisseurs de contenus Netflix, Sky et Mediaset pour tenter de renouer avec la croissance sur son marché historique.

"Nos accords avec des acteurs nationaux et internationaux de la télévision entretiennent la demande de connexions à ultra haut débit", explique l'administrateur délégué Marco Patuano dans un communiqué.

Le gouvernement italien s'est engagé à consacrer sept milliards d'euros pour soutenir le déploiement des réseaux à très haut débit.

Pour Marco Patuano, le rapprochement entre les troisième et quatrième opérateurs mobiles d'Italie, Wind et 3 Italia, va se traduire par une amélioration des marges sur le marché italien.

L'opérateur russe Vimpelcom, maison mère de Wind Telecommunicazioni, et le groupe de Hong Kong Hutchison, maison mère de 3 Italia, ont annoncé jeudi la fusion de leurs filiales italiennes de téléphonie mobile dans le cadre d'une coentreprise détenue à parité.

Au premier semestre, Telecom Italia a vu son bénéfice brut baisser de 16,4%, conséquence de charges exceptionnelles de 399 millions d'euros pour couvrir les risques réglementaires et juridiques et d'une baisse du chiffre d'affaires en Italie et au Brésil, marchés clé du premier opérateur télécoms italien.

L'excédent brut d'exploitation (EBE, Ebitda) ressort à 3,633 milliards d'euros, en deçà du consensus des analystes compilé par l'opérateur qui le donnait à 3,755 milliards.

Le chiffre d'affaires a diminué de 4,3% à 10,097 milliards d'euros, égalant le consensus des analystes.

La baisse de l'Ebitda en Italie a été de 2,7% au deuxième trimestre, alors qu'elle était de 4,8% au premier, une amélioration portée par la nouvelle stratégie, des réductions de coûts et une meilleure conjoncture économique en Italie.

Telecom Italia, qui cherche de nouvelles sources de revenus dans la mesure où ses services téléphoniques traditionnels pâtissent de la concurrence, a dit que sa performance opérationnelle devrait s'améliorer progressivement en Italie et au Brésil cette année.

(Danilo Masoni, Wilfrid Exbrayat et Myriam Rivet pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Copyright © 2015 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...