Bourse > Vivendi > Vivendi : SFR vaut beaucoup plus de 15 Mds€ selon Jean-René Fourtou
VIVENDIVIVENDI VIV - FR0000127771VIV - FR0000127771
16.920 € -0.15 % Temps réel Euronext Paris
16.985 €Ouverture : -0.38 %Perf Ouverture : 17.130 €+ Haut : 16.910 €+ Bas :
16.945 €Clôture veille : 1 956 430Volume : +0.15 %Capi échangé : 21 778 M€Capi. :

Vivendi : SFR vaut beaucoup plus de 15 Mds€ selon Jean-René Fourtou

VIVENDIVIVENDI

(Tradingsat.com) - SFR espère retrouver dans les trois ans la valorisation qui était en vigueur lors du rachat en 2011 des 44% de SFR détenus par Vodafone, l'opérateur misant sur un redressement du marché des télécoms, a déclaré le président du directoire de Vivendi, Jean-René Fourtou, dans un entretien au quotidien Le Monde.

Engagé dans un processus complexe de scission de son portefeuille d'activités, le conglomérat a répété que SFR n'était pas à vendre pour le moment et a affirmé n'avoir reçu aucune marque d'intérêt pour sa filiale. Jean-René Fourtou a en outre prévenu qu'il refuserait une offre à 15 milliards d'euros pour SFR si une telle opportunité se présentait.

Il a indiqué par ailleurs que le montage pour aboutir à la scission de SFR est toujours en cours de réflexion, expliquant que l'opérateur pourrait au final rester dans l'entité Vivendi alors que les activités médias seraient scindées du groupe.

"SFR devrait dégager 2,8 milliards d'euros de résultat brut cette année et il peut donc mieux supporter une part de la dette du groupe, qui sera beaucoup réduite après les cessions", a-t-il souligné.

Jean-René Fourtou, 74 ans, a déclaré qu'il quitterait le groupe une fois la scission de Vivendi finalisée. L'actuel Président du Conseil de surveillance a proposé la nomination de Vincent Bolloré, qui détient près de 5% du capital de la société, à la vice-présidence du Conseil.

Vivendi sera divisé en deux entités avec d'une part, un nouveau Groupe de médias international basé en France (musique, Internet, cinéma, télévision payante), et d'autre part, l'opérateur SFR qui "bénéficierait pleinement de l’amélioration de ses performances grâce à la transformation en profondeur de son mode de gestion, ainsi que de la revalorisation du secteur".

"Le projet de scission devrait créer une valeur importante pour les actionnaires en leur donnant l’opportunité d’être investis dans deux véhicules bien différenciés évalués selon les normes propres à leur métier", a déclaré Vivendi.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...