Bourse > VIVENDI > Vivendi : SFR menace de détruire 5 000 emplois dans la course à la 4G
VIVENDI VIV - FR0000127771
20.240 € +0.35 % Temps réel Euronext Paris
20.345 €Ouverture : -0.52 %Perf Ouverture : 20.365 €+ Haut : 20.085 €+ Bas :
20.170 €Clôture veille : 8 791 870Volume : +0.65 %Capi échangé : 27 294 M€Capi. :

Vivendi : SFR menace de détruire 5 000 emplois dans la course à la 4G

VIVENDI

(Tradingsat.com) - Alors que SFR a ravivé les tensions dans le secteur des télécoms en baissant le prix de ses forfaits, les opérateurs français se livrent en ce moment à une autre course folle, celle à la quatrième génération de téléphonie mobile (4G).

Et dans cette bataille, l'avantage est cette fois à... Bouygues Telecom. C'est de bonne guerre. L'occasion pour le groupe qui a le plus souffert de l'arrivée de Free Mobile de prendre sa revanche.

La filiale télécom de Bouygues a demandé en juillet 2012 à l'Arcep, le régulateur des télécoms, de pouvoir exploiter sa bande de fréquences 1 800 MHz actuellement utilisée pour la 2G afin d'y faire transiter la 4G, à moindre coût et plus rapidement, lorsque ses concurrents ont dépensé plusieurs milliards d'euros pour d'autres bandes de fréquences 4G.

Autre grand avantage de la fréquence 1 800 : elle est la seule compatible avec l'iPhone 5, le dernier smartphone d'Apple que beaucoup d'aficionados de la marque à la pomme s'arrachent en ce moment.

Seulement, cette guerre technologique est en train de tourner au chantage à l'emploi. Car si l'Arcep décide d'accorder la possibilité à Bouygues Telecom de réallouer la fréquence 1 800 à la 4G, "alors cela entraînera la destruction de 5 000 emplois dans l'écosystème SFR", s’est agacé Stéphane Roussel, son PDG, devant des journalistes.

Le dirigeant s’était déjà emporté hier à l’occasion du lancement de ses nouvelles offres mobiles à prix cassés. Dans une interview au Parisien, il a en effet estimé que les prix bas mettaient en danger la filière, l'emploi et l'investissement en France.


Je donne mon avis