Bourse > Vivendi > Vivendi : Scission de SFR, crédible ou pas ?
VIVENDIVIVENDI VIV - FR0000127771VIV - FR0000127771
18.795 € +5.98 % Temps réel Euronext Paris
17.850 €Ouverture : +5.29 %Perf Ouverture : 18.960 €+ Haut : 17.850 €+ Bas :
17.735 €Clôture veille : 6 129 580Volume : +0.48 %Capi échangé : 24 182 M€Capi. :

Vivendi : Scission de SFR, crédible ou pas ?

Retour des rumeurs sur l'avenir de SFRRetour des rumeurs sur l'avenir de SFR

(Tradingsat.com) - Vivendi abandonne 2% jeudi matin après avoir flambé de plus de 4% hier soir en clôture, le retour des rumeurs de scission de SFR ayant donné un coup d'accélérateur au cours de Bourse du conglomérat français dans les dernières cotations.

Le Groupe réfléchirait à séparer l'opérateur de télécommunication du reste du Groupe, pour se recentrer sur ses activités de médias qui sont bien plus dynamiques, a révélé mercredi soir l'agence Bloomberg, citant quatre personnes proches des discussions.

Le projet n'est pas nouveau, de longues discussions ayant déjà eu lieu au sein du "board" de Vivendi depuis quelques semaines, rapporte une des sources. L'opération envisagée consisterait, selon Bloomberg, à faire supporter une partie de la dette du Groupe à SFR.

Option crédible... ou pas ?

Le scénario d'une scission entre les activités de télécoms et de médias revient donc sur le devant de la scène, alors que Vivendi a récemment abandonné le processus de vente de l'opérateur brésilien GVT, faute de propositions intéressantes, faisant suite au retrait de l'offre de DirecTV.

Dans une note datée du 27 février, Natixis avait indiqué que "le scénario le plus probable reste une séparation de SFR du reste du groupe à court/moyen terme (6/12 mois)", affirmant qu'une opération de scission (post désendettement lié aux cessions), avec la création d’un véhicule boursier à fort dividende, lui semblait une option crédible.

De son côté, Oddo estime que cette opération est crédible à moyen terme (2014-2015) mais pas possible à court terme avant des cessions d’actifs. "En effet, nous pensons que selon les critères des agences de notation, les actifs média ne peuvent pas porter une dette supérieure à 2x l’EBITDA (contre 3x maximum pour les actifs télécoms). Si SFR faisait l’objet d’un spin-off avec une dette embarquée de 7.5 Md€ (dette nette/EBITDA de 2.5x), alors le ratio sur les autres actifs de Vivendi serait de l’ordre de 2.4x, ce qui nous semble trop élevé", explique ce matin le bureau d'études.

Selon l'analyste, seule une cession de GVT permettrait d'envisager une scission de SFR. "Or nous comprenons qu’une telle cession risque de ne pas avoir lieu en 2013, à moins que le management n’étudie la piste d’une IPO", conclut Oddo, toujours à "Achat" sur le titre Vivendi avec un objectif de cours maintenu à 19 euros.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...