Bourse > Vivendi > Vivendi : Résultats supérieurs aux attentes, le titre à +3%
VIVENDIVIVENDI VIV - FR0000127771VIV - FR0000127771
17.835 € -0.36 % Temps réel Euronext Paris
18.025 €Ouverture : -1.05 %Perf Ouverture : 18.045 €+ Haut : 17.770 €+ Bas :
17.900 €Clôture veille : 3 230 790Volume : +0.25 %Capi échangé : 22 947 M€Capi. :

Vivendi : Résultats supérieurs aux attentes, le titre à +3%

tradingsat

(CercleFinance.com) - Vivendi enregistre la plus forte hausse du CAC40 après l'annonce de ses résultats trimestriels. Le groupe a affiché un résultat de 697 millions d'euros, contre 1734 millions au premier trimestre 2011.

Le résultat net ajusté du groupe de médias et de télécommunication est ressorti à 823 millions d'euros (0,64 euro par action), en baisse de 13,4%. Le résultat opérationnel ajusté (EBITA) a baissé de 4,9% à 1,62 milliard, mais augmenté de 1,9% hors Activision Blizzard. Le consensus attendait un EBITA de 1,5 MdE.

Vivendi a généré un cash flow opérationnel de 1,7 MdE (stable par rapport au 1er trimestre 2011). La dette nette est ressortie à 12,5 MdsE à fin mars (contre 12,0 MdsE à fin décembre) soit 1,48 x l'EBITDA (contre 1,42 x).

Les très bonnes performances d'Universal Music Group (+47,8%) et de GVT (+28,9%) et les solides performances commerciales de Groupe Canal+ et de Maroc Telecom ont compensé la stabilité de l'EBITA de SFR (-0,9%).

SFR a observé un parc d'abonnés mobile en diminution (-274.000 abonnés), mais stabilisé depuis mi-mars. Son chiffre d'affaires a baissé de 4,2% (stable hors baisses des tarifs régulés). Cette baisse d'abonnés a ramené le parc à 16,292 millions d'abonnés à fin mars. Le parc mobile total était de 20,843 millions de clients.

A 7,1 milliards d'euros, le chiffre d'affaires de Vivendi s'est inscrit en baisse de 0,9% et en hausse de 1,7% hors Activision Blizzard. Cette division a souffert de l'effet conjugué des règles comptables et du calendrier de lancement des jeux vidéo. Le consensus tablait sur un chiffre d'affaires de 6,9 MdsE.

Le groupe confirme ses perspectives 2012, avec un résultat net ajusté supérieur à 2,5 milliards d'euros et un dividende payé en numéraire entre 45% et 55% du résultat net ajusté. Il a confirmé également une baisse de 12-15% de l'EBITA de SFR.

Le bureau d'études Oddo a relevé son opinion sur le titre du groupe de télécoms et de médias Vivendi ce matin de “neutre” à “achat”, l'objectif de cours associé étant de 16 euros. Principal argument : un couple rendement/risque redevenu particulièrement attractif.

Les analystes saluent les comptes trimestriels publiés hier soir comme “supérieurs aux attentes”, la baisse des ventes étant limitée, en termes organiques, à 1,2% lors où les analystes attendaient - 7,7%.

Le recul du résultat d'exploitation ajusté, l'EBITA, de 5% à 1,6 milliard d'euros permet à la marge de 22,8% de dépasser de deux points les attentes des analystes.

“La différence par rapport à nos estimations provient essentiellement d'une performance meilleure que prévu chez GVT (l'opérateur télécoms brésilien, ndlr) et Universal Music Group”, soulignent les analystes.

Enfin, la direction a confirmé ses prévisions, et Oddo valorise, dans le plus noir des scénarios, le titre à 12 euros. Bref, le “couple rendement/risque nous semble particulièrement attractif”, indique Oddo.

Les analystes de Nomura conservent leur opinion 'neutre' sur la valeur en dépit d'un objectif de cours de 16,20 euros.

Certes, après le lancement de son offre de télévision à péage lancé au 4ème trimestre 2011, le brésilien GVT a déjà conquis 110.000 clients environ à fin mars et vise les 400.000 pour la fin de l'exercice 2012. La part du marché publicitaire brésilien captée par GVT va donc augmenter. GVT vise, en matière de télévision à péage, une part de marché de 8% d'ici 2017 et s'attend à 'convertir' la majorité de ses clients au haut débit en clients de sa branche TV, moyennant un revenu mensuel moyen par utilisateur de 90 reals.

Nomura souligne que GVT a préparé pendant un an le passage de la loi permettant aux fournisseurs d'accès à Internet de se lancer dans la télévision payante sur IP. En conséquence, les analystes ont relevé de 30% environ leur prévision d'excédent brut d'exploitation pour GVT jusqu'en 2016 et de 20% celle de cash-flow libre. La valeur de GVT passe de 4,6 à 5 milliards d'euros. Mais ce n'est pas suffisant à leurs yeux pour changer leurs prévisions sur Vivendi.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...