Bourse > Vivendi > Vivendi : Les Bourses européennes ouvrent en baisse
VIVENDIVIVENDI VIV - FR0000127771VIV - FR0000127771
18.885 € +6.48 % Temps réel Euronext Paris
17.850 €Ouverture : +5.80 %Perf Ouverture : 18.960 €+ Haut : 17.850 €+ Bas :
17.735 €Clôture veille : 8 665 620Volume : +0.67 %Capi échangé : 24 298 M€Capi. :

Vivendi : Les Bourses européennes ouvrent en baisse

Les Bourses européennes ouvrent en baisseLes Bourses européennes ouvrent en baisse

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes débutent en léger recul mardi, marquant une pause après trois semaines de rebond et les nouveaux pics atteints la veille, dans un climat qui reste néanmoins positif, encouragé par la légère amélioration de la croissance allemande et malgré quelques résultats de sociétés jugés décevants.

Le commerce extérieur a soutenu la croissance de l'économie allemande au quatrième trimestre 2013, confirmée à +0,4%, alors que la demande intérieure a pesé après avoir porté la reprise jusque-là.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,53% à 4.395,91 points vers 8h30 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,44% et à Londres, le FTSE recule de 0,55%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 abandonne 0,45%.

Les marchés européens ont connu un vif rebond depuis trois semaines, l'indice EuroFirst 300 ayant repris 7%, soutenu par de bons résultats et des indicateurs de conjoncture en amélioration dans la zone euro.

Environ 60% des sociétés du Stoxx 600 ont publié leurs résultats du quatrième trimestre jusqu'à présent et 58% d'entre elles ont fait mieux ou aussi bien que prévu, avec des résultats en hausse de 1,5% sur un an et des chiffres d'affaires en progression de 1,7%, selon les données Thomson Reuters StarMine.

Ce "rally" a propulsé plusieurs indices à des niveaux record, notamment le CAC 40 qui a clôturé lundi à son plus haut niveau depuis début septembre 2008 et l'indice de Londres FTSE 100 qui a fini à 1,2% de son record de décembre 1999, tandis que le S&P 500 touchait un pic historique à Wall Street en séance.

A court terme toutefois, l'analyse graphique semble indiquer que certaines places européennes sont en position de surachat, ce qui pourrait inciter les investisseurs à prendre leurs profits. Mais pour Gérard Sagnier, chartiste chez Aurel BGC, "la structure profonde des marchés actions reste haussière: faibles replis et fortes impulsions aidées par les rachats de 'shorts' et les nouveaux entrants qui ne sont pas assez 'longs'.

Aux valeurs, Vivendi perd 2,15%, plus forte baisse du CAC 40, après avoir fait état d'une nouvelle baisse marquée de ses résultats en 2013, encore une fois pénalisés par les difficultés de sa filiale télécoms SFR pour laquelle il a enregistré une dépréciation de plus de 2 milliards d'euros.

A Francfort, BASF, le numéro un mondial de la chimie par le chiffre d'affaires, recule de 0,9% malgré un résultat d'exploitation meilleur que prévu au titre du quatrième trimestre.

Beiersdorf en revanche gagne 1,5%, plus forte hausse de l'EuroFirst 300, soutenu par Berenberg qui est passé à l'achat sur la valeur, estimant que le repositionnement de la marque Nivea va dans le bon sens.

Sur le marché des changes, le dollar se stabilise face au yen en attendant de nouveaux indicateurs, tandis que l'euro progresse après le PIB allemand.

Sur le front du pétrole, le baril de Brent cède un peu de terrain dans l'attente de stocks en hausse aux Etats-Unis pour la deuxième semaine d'affilée.

(Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...