Bourse > Vivendi > Vivendi : Le scénario d'une montée à 100% dans Activision se renforce
VIVENDIVIVENDI VIV - FR0000127771VIV - FR0000127771
17.620 € -2.06 % Temps réel Euronext Paris
17.855 €Ouverture : -1.32 %Perf Ouverture : 17.860 €+ Haut : 17.470 €+ Bas :
17.990 €Clôture veille : 3 910 460Volume : +0.30 %Capi échangé : 22 670 M€Capi. :

Vivendi : Le scénario d'une montée à 100% dans Activision se renforce

Activision BlizzardActivision Blizzard

(Tradingsat.com) - Après une chute de 3,3% vendredi, Vivendi cède encore plus de 2% lundi (-2,2% à 15,75 euros à mi-séance), alors que s'éloigne la perspective d'une vente rapide de la filiale de télécommunications brésilienne GVT. Le groupe américain DirecTV a en effet décidé de ne pas donner suite à son intérêt. Un contretemps qui déçoit les marchés, dans la mesure où le recentrage stratégique du groupe sur les contenus et les médias, censé permettre une meilleure valorisation de ses activités, est le principal soutien du cours de bourse de Vivendi depuis plusieurs mois.

Ainsi, "bien qu'une sortie à court terme ne puisse être exclue, une vente anticipée semble maintenant difficile", commente aujourd'hui Credit Suisse.

Le broker, qui maintient son opinion "Surperformance" et son objectif de cours de 19,1 euros sur Vivendi reste néanmoins persuadé que le groupe va réduire son exposition au secteur télécoms tout en se renforçant dans les médias. Dans cette optique, selon Credit Suisse, "la vente de Maroc Telecom semble probable à court terme" tandis que "GVT sera probablement vendu à terme" même si ce n'est peut être pas cette année. Par ailleurs, Credit Suisse pense que Vivendi pourrait aussi "tenter de céder SFR au cours dans les une à deux prochaines années".

Enfin, s'il est vrai que Vivendi dispose de moins de marge de manœuvre pour créer de la valeur (par la distribution de dividendes, le rachat d'actions ou via des acquisitions stratégiques) sans les 6 milliards d'euros environ du produit de la vente de GVT, Credit Suisse explique aujourd'hui que l'échec de la vente de GVT pourrait pousser le groupe a prendre le plein contrôle de sa filiale d'édition de jeux vidéo Activision Blizzard. L'opération lui donnerait en effet l'accès complet à un free cash flow opérationnel de 1 milliard d'euro.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...