Bourse > Vinci > Vinci : Résultats 2012 stables comme prévu, pas de croissance en 2013
VINCIVINCI DG - FR0000125486DG - FR0000125486
62.330 € +0.78 % Temps réel Euronext Paris
62.260 €Ouverture : +0.11 %Perf Ouverture : 62.680 €+ Haut : 61.740 €+ Bas :
61.850 €Clôture veille : 1 916 470Volume : +0.32 %Capi échangé : 37 227 M€Capi. :

Vinci : Résultats 2012 stables comme prévu, pas de croissance en 2013

VINCIVINCI

(Tradingsat.com) - Vinci a publié mardi soir des résultats globalement stables sur l'exercice 2012, avec un résultat net de 1,9 milliard d’euros (+0,7%) et un résultat opérationnel sur activité de 3 671 millions d'euros (+0,3%), en ligne avec les nouveaux objectifs qui ont été communiqués en début de mois.

Le groupe de construction et de concessions évoque une "performance robuste (...) malgré un environnement économique difficile notamment en Europe", reflet de la "solidité" de ses fondamentaux.

Le chiffre d’affaires consolidé de Vinci a progressé de 4,5 % à 38,6 milliards d’euros. Cette évolution traduit une croissance organique de 1,5 %, un effet change positif de 0,8 % et l’impact de la croissance externe pour +2,3 %. Celle-ci concerne principalement des acquisitions réalisées dans le contracting à l’international. En 2012, 37 % du chiffre d’affaires a été réalisé hors de France (42 % pour la branche contracting).

En 2013, l’environnement économique devrait rester difficile, notamment en Europe, estime Vinci. Les perspectives d’évolution du trafic des concessions de Vinci Autoroutes, dépendantes de l’évolution de la croissance économique en France et dans les pays voisins, sont incertaines à ce stade et pourraient conduire à une nouvelle baisse du trafic de l’ordre de celle enregistrée en 2012, prévient le Groupe.

"La branche contracting aborde l’année avec un carnet de commandes d’un très bon niveau, tant en France, avec notamment le projet de LGV Tours-Bordeaux, qu’à l’international. Toutefois, dans la continuité de la tendance observée fin 2012, un ralentissement des prises de commandes ne peut être exclu, sous l’effet de la politique de sélectivité du Groupe privilégiant les marges sur les volumes.

Dans ce contexte, Vinci table sur une stabilisation de son activité en 2013, avant prise en compte de la société concessionnaire ANA et d’éventuelles nouvelles acquisitions.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...