Bourse > Vinci > Vinci : Fraport retenu pour 14 aéroports régionaux grecs
VINCIVINCI DG - FR0000125486DG - FR0000125486
61.850 € +0.55 % Temps réel Euronext Paris
62.050 €Ouverture : -0.32 %Perf Ouverture : 62.250 €+ Haut : 61.420 €+ Bas :
61.510 €Clôture veille : 1 411 840Volume : +0.24 %Capi échangé : 36 940 M€Capi. :

Vinci : Fraport retenu pour 14 aéroports régionaux grecs

Fraport retenu pour 14 aéroports régionaux grecsFraport retenu pour 14 aéroports régionaux grecs

ATHENES (Reuters) - Fraport ainsi que l'énergéticien grec Copezoulos ont soumis l'offre la plus élevée pour la location-gestion de 14 des 39 aéroports régionaux grecs, a annoncé mardi l'agence des privatisations.

Le gestionnaire aéroportuaire allemand et Slentel, une filiale du groupe Copezoulos, ont proposé 1,23 milliard d'euros pour ces terminaux desservant quelques-unes des destinations touristiques les plus prisées telles que Rhodes, Corfou, Mykonos et Santorin.

La holding argentine Corporation America et la société grecque de construction mécanique Metka, ainsi que le duo constitué par Vinci et le grec Ellaktor, étaient également sur les rangs.

"Les offres soumises par les premiers exploitants aéroportuaires mondiaux est la meilleure preuve de la confiance des investisseurs internationaux dans les perspectives de croissance de notre pays", a déclaré dans un communiqué Emmanuel Kondylis, le président de HRADF, l'agence grecque des privatisations.

L'appel d'offres s'inscrit dans le programme de privatisations de la Grèce, élaboré dans le cadre d'un plan d'aide international de 240 milliards d'euros.

Le consortium amené par Fraport paiera un loyer annuel de 22,9 millions d'euros indexé sur l'inflation. L'accord devrait être bouclé au premier trimestre 2015.

Fraport et son allié devraient dépenser environ 330 millions d'euros au cours des quatre premières années pour moderniser les aéroports, qui seront loués pour une durée de 40 ans. L'investissement total devrait représenter 1,4 milliard d'euros sur cette période.

Le gestionnaire aéroportuaire allemand prévoit une perte nette cumulée d'une centaine de millions d'euros au cours des trois premières années et compte consolider les aéroports dans ses résultats d'ici la fin 2015.

(Angeliki Koutantou, Wilfrid Exbrayat et Claude Chendjou pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...