Bourse > Vilmorin & cie > Vilmorin & cie : Maintient son objectif de CA et de marge
VILMORIN & CIEVILMORIN & CIE RIN - FR0000052516RIN - FR0000052516
65.050 € -0.81 % Temps réel Euronext Paris
65.500 €Ouverture : -0.69 %Perf Ouverture : 65.500 €+ Haut : 65.000 €+ Bas :
65.580 €Clôture veille : 2 272Volume : +0.01 %Capi échangé : 1 355 M€Capi. :

Vilmorin & cie : Maintient son objectif de CA et de marge

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le chiffre d'affaires consolidé s'élève à 456,5 millions d'euros au premier semestre 2015-2016, clos au 31 décembre 2015, en croissance de 6,5 % à données courantes et de 4,5 % à données comparables.

Le chiffre d'affaires de la branche Semences potagères s'établit à 271,4 millions d'euros, en croissance de 12,7 % à données courantes par rapport au premier semestre 2014-2015. Celui de la branche Semences de grandes cultures s'élève à 170,5 millions d'euros, en retrait de 1 %.

La marge sur coûts des ventes s'établit à 228,4 millions d'euros et représente 50 % du chiffre d'affaires total, en progression d'un point par rapport au premier semestre de l'exercice précédent.

Le résultat opérationnel semestriel est négatif de -31,9 millions d'euros au 31 décembre 2015, en hausse de 1,5 million d'euros par rapport au premier semestre 2014-2015. La marge opérationnelle, traditionnellement négative à l'issue du premier semestre, s'établit à -7 %, au même niveau qu'au 31 décembre 2014.

Le résultat net semestriel affiche une perte de -62,6 millions d'euros, dont une perte - part du groupe de 61,1 millions d'euros, en hausse de 5,8 millions d'euros par rapport au premier semestre de l'exercice 2014-2015.

La direction de Vilmorin & Cie maintient, pour l'exercice 2015-2016, son objectif global de progression de chiffre d'affaires comprise entre 0 et 2 % à données comparables par rapport à l'exercice 2014-2015, ainsi qu'un potentiel de marge opérationnelle courante sensiblement comparable à l'exercice 2014-2015.

' Sur le second semestre, l'atteinte de ces objectifs restera toutefois pour partie dépendante de l'évolution définitive des surfaces et des prix des productions agricoles, dans un contexte de pression sur les marges (politiques tarifaires, absorption de l'évolution globale des coûts d'approvisionnement) ' précise le groupe.

Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...