Bourse > Vicat > Vicat : Boudé mais un analyste justifie son opinion favorable
VICATVICAT VCT - FR0000031775VCT - FR0000031775
55.590 € +1.65 % Temps réel Euronext Paris
54.510 €Ouverture : +1.98 %Perf Ouverture : 55.590 €+ Haut : 54.510 €+ Bas :
54.690 €Clôture veille : 20 585Volume : +0.05 %Capi échangé : 2 496 M€Capi. :

Vicat : Boudé mais un analyste justifie son opinion favorable

tradingsat

(CercleFinance.com) - Vicat, le spécialiste de la production et la commercialisation de ciment, de béton prêt à l'emploi et de granulats, accuse l'une des plus fortes baisses sur le SBF 120, au lendemain de la publication de ses résultats annuels, 'un peu sous pression' selon Aurel BGC qui pointe du doigt des chiffres inférieurs à ses attentes.

Le groupe a dévoilé un résultat net de 148 millions d'euros pour 2012, en baisse de 23,2% à périmètre et taux de change constants, incluant une part groupe à hauteur de 129 millions d'euros, en baisse de 20,9% à périmètre et taux de change constants.

La marge nette sur résultat consolidé s'établit à 6,5% du chiffre d'affaires consolidé, contre 8,5% en 2011. Ainsi, le résultat net par action s'élève à 2,87 euros par action en 2012, contre 3,64 euros par action en 2011.

L'EBIT s'établit à 245 millions d'euros, en recul de 20,8% par rapport à 2011 et de 20,3% à périmètre et taux de change constants du fait de la baisse de la rentabilité opérationnelle et d'une charge d'amortissement accrue liée à la mise en service des nouvelles installations, notamment au Kazakhstan. La marge d'EBIT s'établit ainsi à 10,6% en 2012 contre 13,7% en 2011.

L'EBITDA s'établit à 437 millions d'euros, en repli de 10,9% par rapport à l'exercice 2011 et en baisse de 11,4% à périmètre et taux de change constants. La marge d'EBITDA atteint 19,1% du chiffre d'affaires sur l'exercice 2012. Comme annoncé, elle s'est établie à 20,3% sur le second semestre, une progression marquée par rapport au niveau du premier semestre (17,8%).

Le chiffre d'affaires annuel de Vicat atteint 2.292 millions d'euros, en progression de 1,2% par rapport à 2011.

Par zones géographiques, Aurel BGC note que le groupe aura principalement été affecté par des volumes en forte baisse en France (-13% pour les volumes ciment) et en Egypte (environ -27%, le pays étant affecté par des difficultés d'approvisionnement en combustibles et un environnement sécuritaire difficile), des prix défavorables en Afrique de l'Ouest et des coûts énergétiques ou de transports mal orientés dans plusieurs pays (Inde, Egypte, Sénégal).

En revanche, l'analyste souligne que certains marchés se sont bien comportés, comme les Etats-Unis par exemple (croissance des volumes de +17%, EBITDA positif au second semestre), et constate dans quasiment toutes les zones géographiques une amélioration de la tendance sur le second semestre par rapport à un premier semestre 2012 impacté par des conditions météo difficiles.

Aurel BGC, pour qui 'les choses vont plutôt dans le bon sens', considère que Vicat est désormais en mesure de mieux capter la croissance des pays émergents, où se trouvent désormais 70% de ses capacités de production de ciment.

'Le FCF devrait donc significativement rebondir en 2013 à environ 200 millions d'euros contre 40 millions d'euros en 2012, avec des capex qui vont très sensiblement baisser', souligne le bureau d'études.

Vers 15h20, le titre Vicat lâche 0,9% à 44,5 euros en Bourse de Paris.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...