Bourse > Veolia environ. > Veolia environ. : 'optimiste' sur la cession de transdev
VEOLIA ENVIRON.VEOLIA ENVIRON. VIE - FR0000124141VIE - FR0000124141
15.885 € +1.50 % Temps réel Euronext Paris
15.680 €Ouverture : +1.31 %Perf Ouverture : 16.010 €+ Haut : 15.635 €+ Bas :
15.650 €Clôture veille : 3 868 320Volume : +0.69 %Capi échangé : 8 949 M€Capi. :

Veolia environ. : 'optimiste' sur la cession de transdev

tradingsat

(CercleFinance.com) - Antoine Frérot, PDG de Veolia Environnement, a clarifié un certain nombre de points de la stratégie du groupe, lors d'une conférence de presse organisée dans le cadre de la publication des résultats annuels.

Tout d'abord, il a fait part de négociations exclusives avec un investisseur pour un désengagement progressif de Veolia Transdev, sans dévoiler de nom.

Il s'est montré 'optimiste' quant à la réalisation de l'opération dont l'objectif consiste à se retirer entièrement de cette activité de transport, en cédant la totalité de la participation.

Antoine Frérot n'a pas exclu le scenario d'une étape intermédiaire pour accompagner le nouvel investisseur, 'en restant très minoritaire un certain temps'.

'Notre partenaire, la Caisse des dépôts, est partie prenante dans la sélection de l'investisseur', a-t-il ajouté sur le sujet.

Concernant la polémique des derniers jours entourant son départ, Antoine Frérot a déclaré que 'le passé ne [l']intéresse pas'. 'Ce qui m'importe, c'est l'avenir de l'entreprise et le respect des règles de gouvernance', a-t-il précisé, convaincu de proposer la bonne stratégie pour Veolia Environnement.

'L'épisode récent n'a fait que renforcer ma détermination à la mettre en oeuvre', a souligné le dirigeant.

Il a évoqué 'l'ambiance courtoise' de la réunion du conseil d'administration de mercredi. 'Ses membres m'ont renouvelé leur confiance à une large majorité', a indiqué Antoine Frérot.

Enfin, au sujet de la class action (demande d'action en nom collectif) déposée auprès de tribunaux new-yorkais à l'encontre du groupe et de certains de ses dirigeants actuels et anciens, le PDG a affiché sa 'sérénité' et mis en lumière 'une exposition financière très limitée'.

Pour rappel, la demande repose sur des allégations selon lesquelles certaines communications financières de la société entre 2007 et 2011 auraient été trompeuses.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...