Bourse > Veolia environ. > Veolia environ. : La Caisse des dépôts cède environ 4% du capital, l'action dans le rouge
VEOLIA ENVIRON.VEOLIA ENVIRON. VIE - FR0000124141VIE - FR0000124141
20.545 € +0.29 % Temps réel Euronext Paris
20.305 €Ouverture : +1.18 %Perf Ouverture : 20.590 €+ Haut : 20.105 €+ Bas :
20.485 €Clôture veille : 1 353 830Volume : +0.24 %Capi échangé : 11 574 M€Capi. :

Veolia environ. : La Caisse des dépôts cède environ 4% du capital, l'action dans le rouge

(Tradingsat.com) - La Caisse des dépôts va vendre quelque 22,5 millions d'actions de Veolia Environnement, soit environ 4% du capital du spécialiste français de la gestion de l'eau et du retraitement des déchets, selon un communiqué publié jeudi. A l'issue de cette opération, la Caisse détiendra encore 4,62% du capital et 8,36% des droits de vote de Veolia Environnement. Une opération pas très bien accueillie en Bourse puisque le titre Veolia cède 1,5% à 20,3 euros.

Au cours de clôture de l'action, jeudi soir à la Bourse de Paris, le paquet d'actions cédé représente un montant de 454,5 millions d'euros. La Caisse des dépôts a expliqué que cette vente, réalisée via un placement privé, s'inscrivait dans sa politique de rotation de son portefeuille de participations.

Elle entend toutefois rester "un actionnaire important de Veolia, dans une logique de détention patrimoniale", et "demeurera à ce stade administrateur de Veolia", a-t-elle précisé dans son communiqué. Ce retrait partiel "avait été acté dans le cadre des discussions sur le retrait de Veolia de Transdev", a expliqué à l'AFP une source au fait des détails de l'opération.

Le sort de l'opérateur de transport, détenu à parité par les deux groupes, a été tranché fin juillet, la Caisse acceptant de racheter d'ici la fin de l'année 20% de Transdev pour 220 millions d'euros, Veolia conservant les 30% restants "à titre transitoire", au maximum deux ans.

Un désengagement de la Caisse des dépôts du capital de Veolia était évoqué depuis plusieurs années. L'ancien directeur de la Caisse, Jean-Pierre Jouyet, déclarait en mars 2014 que l'institution n'avait "pas nécessairement vocation à rester le premier actionnaire" et jugeait "cette participation (...) pas stratégique".

S.B. avec AFP


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...