Bourse > Vallourec > Vallourec : Bénéfices trimestriels en hausse de 29%
VALLOURECVALLOUREC VK - FR0000120354VK - FR0000120354
5.532 € -0.81 % Temps réel Euronext Paris
5.600 €Ouverture : -1.21 %Perf Ouverture : 5.652 €+ Haut : 5.479 €+ Bas :
5.577 €Clôture veille : 4 083 110Volume : +0.90 %Capi échangé : 2 496 M€Capi. :

Vallourec : Bénéfices trimestriels en hausse de 29%

tradingsat

(CercleFinance.com) - Vallourec, spécialiste des solutions tubulaires premium, annonce un résultat net part du groupe de 80 millions d'euros pour le troisième trimestre 2013, soit 0,6 euro par action, en augmentation de 29% par rapport au troisième trimestre 2012.

Le groupe a enregistré un résultat brut d'exploitation de 240 millions d'euros, en hausse de 15,4% par rapport au troisième trimestre 2012.

Il fait part d'une amélioration de 180 points de base du taux de marge brute d'exploitation à 17,4%.

Le chiffre d'affaires trimestriel s'élève à 1.379 millions d'euros, en progression de 3,4% par rapport au troisième trimestre 2012.

Les résultats de ce troisième trimestre et des neuf premiers mois de l'année sont d'abord le reflet de la bonne performance réalisée par l'activité Pétrole et gaz. Celle-ci, en raison d'importantes livraisons de produits premium à la fois au Moyen-Orient et au Brésil sur le marché de l'offshore profond, représente environ 67% du chiffre d'affaires total du groupe au troisième trimestre.

Aux Etats-Unis, le groupe a enregistré une hausse des volumes grâce à une offre élargie de produits et services permise notamment par la mise en opération du nouveau laminoir. Le marché continue néanmoins d'être principalement orienté vers le pétrole de schiste, avec pour conséquence un mix produits qui s'oriente vers davantage de connexions semi-premium à plus faible marge.

Les autres activités du groupe, en revanche, évoluent dans des conditions de marché toujours peu favorables.

Sur l'ensemble de l'exercice 2013, Vallourec vise toujours une progression de ses volumes et de son chiffre d'affaires, ainsi que l'amélioration de son taux de marge brute d'exploitation.

'Cependant, la faiblesse actuelle du real brésilien et l'affaiblissement récent du dollar US contre l'Euro, ainsi que l'ajustement temporaire de la demande OCTG au Brésil viendront limiter cette progression.'

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...