Bourse > Valeo > Valeo : Valeo relève son objectif de marge après un bon 1er semestre
VALEOVALEO FR - FR0013176526FR - FR0013176526
52.200 € -0.67 % Temps réel Euronext Paris
52.020 €Ouverture : +0.35 %Perf Ouverture : 52.470 €+ Haut : 51.300 €+ Bas :
52.550 €Clôture veille : 746 103Volume : +0.31 %Capi échangé : 12 483 M€Capi. :

Valeo : Valeo relève son objectif de marge après un bon 1er semestre

Valeo relève son objectif de marge après un bon 1er semestreValeo relève son objectif de marge après un bon 1er semestre

par Gilles Guillaume et Laurence Frost

PARIS (Reuters) - Valeo a légèrement relevé jeudi son objectif de marge annuel après un premier semestre vigoureux grâce à la demande des constructeurs en Chine et en Amérique du Nord, conjuguée au rebond de l'activité automobile en Europe.

L'équipementier, qui profite de l'engouement actuel pour les systèmes de stop & start, l'aide à la conduite et l'éclairage à LED, trois de ses spécialités, a réalisé sur les six premiers mois de l'année un chiffre d'affaires consolidé de 6,35 milliards d'euros, en hausse de 7% en données publiées et en progression de 10% à périmètre et taux de change constants.

Le résultat opérationnel du groupe a progressé lui de 15% à 442 millions d'euros, donnant une marge de 7%, tandis que le résultat net, part du groupe, a grimpé de 38% à 262 millions.

Valeo vise désormais une marge opérationnelle "un peu supérieure" à 7%, alors que le groupe prévoyait jusqu'ici une légère amélioration par rapport à la marge de 2013, ressortie à 6,6%. Le groupe a précisé que son nouvel objectif comprenait cette fois la quote-part dans les résultats des sociétés mises en équivalence, mais tout en soulignant qu'il s'agissait bien d'un léger relèvement de la prévision annuelle.

"Les prises de commandes (+25% au premier semestre) réparties de façon équilibrée entre l'Asie, l'Europe et le reste du monde confirment le fort potentiel de croissance du groupe", a souligné Valeo dans un communiqué.

"Je ne serais pas surpris que nous nous situions entre 16 et 17 milliards d'euros sur l'année", a ajouté Jacques Aschenbroich, directeur général de Valeo, au cours d'une téléconférence de presse.

L'an dernier, ces prises de commandes s'étaient montées à 14,8 milliards.

L'internationalisation de Valeo s'est traduite par une baisse d'un point à 37% de la part de l'Europe de l'Ouest dans le chiffre d'affaires "première monte" (ventes de produits équipant les voitures neuves), et par une diminution de la part des clients français, d'un point également, à 18%.

Au premier semestre, Valeo a été confronté, comme l'ensemble du secteur automobile, à une forte baisse de sa production en Amérique du Sud (-13%), et une nouvelle fois à des effets de changes négatifs qui ont amputé la croissance du chiffre d'affaires de 3,1 points de pourcentage.

Le groupe, qui a fait fin juin son retour dans l'indice CAC 40, qu'il avait quitté en 2001, a clôturé jeudi à la Bourse de Paris en baisse de 0,18% à 97,18 euros. Depuis le début de l'année, le titre a pris plus de 20%, après avoir doublé de valeur sur l'ensemble de 2013.

(Edité par Matthieu Protard et Gwénaëlle Barzic)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...