Bourse > Ubisoft entertain > Ubisoft entertain : Prend 12%, la direction pas emballée par Vivendi
UBISOFT ENTERTAINUBISOFT ENTERTAIN UBI - FR0000054470UBI - FR0000054470
30.845 € -0.71 % Temps réel Euronext Paris
31.020 €Ouverture : -0.56 %Perf Ouverture : 31.160 €+ Haut : 30.755 €+ Bas :
31.065 €Clôture veille : 186 007Volume : +0.16 %Capi échangé : 3 502 M€Capi. :

Ubisoft entertain : Prend 12%, la direction pas emballée par Vivendi

tradingsat

(CercleFinance.com) - En hausse de 12% ce midi à la Bourse de Paris à 24 euros, l'action Ubisoft tenait la tête des plus fortes hausses de de l'indice SBF 120 après le débarquement au capital de Vivendi, à hauteur d'un peu plus de 6%. Vivendi a pris parallèlement 6% environ d'un autre éditeur de jeux, Gameloft. Dirigé par Yves Guillemot, Ubisoft a réagi laconiquement, mais de manière peu enthousiaste, en soulignant notamment qu'il entend “rester indépendant”.

“Nous prenons acte de cette prise de participation non sollicitée”, a déclaré Ubisoft. “Nous rappelons la volonté du groupe de rester indépendant, stratégie qui lui a permis, depuis sa création il y a 30 ans, de devenir le troisième éditeur mondial de jeux vidéo”, conclut-il sèchement.

En effet, Vivendi a annoncé hier soir la prise de participations de 6% environ au capital d'Ubisoft et de Gameloft, pour respectivement 140,3 et 19,7 millions d'euros. A cette heure, Ubisoft capitalise près de 2,7 milliards d'euros à la Bourse de Paris, et Gameloft 380 millions.

Rappelons qu'Yves Guillemot, PDG d'Ubisoft, fait également partie de ses fondateurs. La famille Guillemot détenait, par l'intermédiaire d'un concert d'actionnaires, un total de 9,5% du capital ainsi que 16,3% des droits à fin mars, selon le dernier rapport annuel.

Nombreux sont les analystes qui estiment que Vivendi, dirigé par Vincent Bolloré, homme d'affaires et financier célèbre pour ses “coups” boursiers, pourrait tenter de rapprocher les deux éditeurs.

Le bureau d'études Bryan Garnier rappelle qu'il a toujours défendu le scénario d'une fusion, mais à long terme (à partir de 2020) et de façon amicale, soulignant que les rachats hostiles se sont toujours soldés par des échecs dans le secteur. Passant d'un conseil neutre à l'achat sur l'action Ubisoft, les analystes visent maintenant 25 euros sur le titre.

Toujours à l'achat avec une cible de 22 euros, Natixis estime de son côté qu''en première approche, nous chiffrons la création de valeur potentielle à un milliard d'euros au total pour les actionnaires d'Ubisoft et de Gameloft.' Natixis envisage même, dans le meilleur de cas, une valorisation implicite de l'action Ubisoft de 28 euros.

EG

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...