Bourse > Ubisoft entertain > Ubisoft entertain : Le titre s'envole après l'entrée au capital de Vivendi
UBISOFT ENTERTAINUBISOFT ENTERTAIN UBI - FR0000054470UBI - FR0000054470
32.140 € +2.44 % Temps réel Euronext Paris
31.370 €Ouverture : +2.45 %Perf Ouverture : 32.250 €+ Haut : 31.370 €+ Bas :
31.375 €Clôture veille : 66 215Volume : +0.06 %Capi échangé : 3 649 M€Capi. :

Ubisoft entertain : Le titre s'envole après l'entrée au capital de Vivendi

(Tradingsat.com) - Ubisoft et Gameloft s’envolent de respectivement 10% et 15% dans les premiers échanges ce matin. Vivendi a annoncé mercredi soir avoir pris des participations dans les deux éditeurs de jeux français, à hauteur de 6,6% et 6,2% de façon « non sollicitée » pour une somme totale de 160 millions d’euros.

Cette initiative, qui peut paraître surprenante au premier abord, semble toutefois pertinente pour Natixis « compte tenu de la stratégie de développement de Vivendi sur les contenus, à la fois horizontal (accroissement du volume) et vertical (expertise un nouveau segment, les jeux vidéo). »

L’impact à très court terme sera évidemment positif pour les deux éditeurs de jeux, avec de premiers effets en Bourse qui se font déjà ressentir. Toutefois, à moyen terme, il existe un risque selon Natixis, notant qu' "il conviendra d’étudier attentivement la réaction de la famille Guillemot".

En effet, "si cette initiative s’avérait hostile, une lutte larvée entre Vivendi et Ubisoft / Gameloft serait à même de déstabiliser en partie l’opérationnel ces prochains mois, voire de démotiver certaines équipes", explique le courtier.

En revanche, cette opération « non sollicitée » comme l’a indiqué en fin de soirée Ubisoft dans un communiqué pourrait être une bonne nouvelle stratégique pour les deux groupes.

Natixis met en avant plusieurs points de convergences. Le groupe Bolloré détient une participation dans l’éditeur Big Ben Interactive, autre poids lourd du secteur, et était premier actionnaire d’Activision avant l’arrivée de Vincent Bolloré. De plus, Havas, filiale de vivendi, est l’agence média d’Ubisoft.

Si ce rapprochement se confirmait dans les semaines à venir, la création de valeur potentielle qui en découlerait pourrait être très importante en bourse pour Ubisoft et Gameloft. Natixis estime d’ailleurs ce chiffre à un milliard d’euros pour les actionnaires de ces deux groupes.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...