Bourse > Ubisoft entertain > Ubisoft entertain : Cible les petits éditeurs spécialisés
UBISOFT ENTERTAINUBISOFT ENTERTAIN UBI - FR0000054470UBI - FR0000054470
31.015 € -0.16 % Temps réel Euronext Paris
31.020 €Ouverture : -0.02 %Perf Ouverture : 31.160 €+ Haut : 30.755 €+ Bas :
31.065 €Clôture veille : 157 586Volume : +0.14 %Capi échangé : 3 521 M€Capi. :

Ubisoft entertain : Cible les petits éditeurs spécialisés

Cible les petits éditeurs spécialisésCible les petits éditeurs spécialisés

(Tradingsat.com) - Ubisoft restera attentif aux opportunités de croissance externe en privilégiant les petits éditeurs spécialisés, "ceux qui permettent de rapidement maîtriser une technologie", a déclaré lundi le président d'Ubisoft, Yves Guillemot, dans un entretien accordé aux Echos.

Le Groupe n'a jamais caché sa volonté de se renforcer sur de nouvelles plateformes, notamment dans le segment "online", où il multiplie les acquisitions depuis plusieurs années (Massive Entertainment en 2008, Nadeo en 2009, Quazal en 2010, Owlient et RedLynx en 2011).

Ces ambitions confirment la consolidation galopante du secteur des jeux vidéo, à l'image des récentes rumeurs de cession d'Activision dont Vivendi détient 61% du capital.

"Les phases de transition entre les cycles de consoles sont généralement mouvementées (...). Il y aura de la place pour tout le monde. A court terme, il ne sera pas nécessaire de réaliser des acquisitions pour croître rapidement", a expliqué le dirigeant de la société française créée en 1986 par les Frères Guillemot.

En attendant la prochaine génération de consoles de salon qui "se fait attendre", Ubisoft se concentre sur ses franchises existantes comme Assassin's Creed et Just Dance, mais entend surtout accélérer sa percée dans le segment free to play qui constitue "clairement l'un des gros leviers de croissance pour les années à venir".

Les jeux free to play (F2P) sont proposés gratuitement au public, évitant ainsi le piratage, mais nécessitent un téléchargement qui débouche souvent sur des micro-paiements, en échange de contenu additionel. Ce marché (hors Asie) est estimé à 4 milliards de dollars en 2014 (+63% par rapport à 2011) et devrait représenter la moitié du marché online, selon les analystes.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...