Bourse > Transgene > Transgene : Présentation de données sur TG4010, l'action recule encore
TRANSGENETRANSGENE TNG - FR0005175080TNG - FR0005175080
2.670 € -1.11 % Temps réel Euronext Paris
2.730 €Ouverture : -2.20 %Perf Ouverture : 2.730 €+ Haut : 2.660 €+ Bas :
2.700 €Clôture veille : 43 250Volume : +0.08 %Capi échangé : 151 M€Capi. :

Transgene : Présentation de données sur TG4010, l'action recule encore

(Tradingsat.com) - Au lendemain d'une chute de 9%, Transgene continuait mardi matin à céder du terrain (-2,4% à 5,3 euros à 10 heures) malgré l'annonce de la présentation de données précliniques pour deux de ses programmes – TG4010 et TG3003 – lors de la réunion annuelle de l’Association Américaine de Recherche sur le Cancer (American Association for Cancer Research - AACR) à Philadelphie, aux Etats-Unis.

Concernant le vaccin thérapeutique TG4010, produit le plus avancé de Transgene, "les nouvelles données précliniques confirment la combinaison possible [du produit] et des inhibiteurs de points de contrôle immunitaire", indique la société biopharmaceutique.

Transgene a mené des expériences précliniques afin d’évaluer la combinaison des virus MVA (virus ankara modifié) – y compris le TG4010 – avec les ICIs (inhibiteurs de points de contrôle immunitaire) dans différents modèles tumoraux ciblant les récepteurs CTLA4 et PD-1.

"La combinaison du MVA avec un anti-CTLA4 a pour conséquence d’augmenter la durée de survie dans un modèle tumoral de métastases pulmonaires. Plus important encore, la combinaison de TG4010 avec un anti PD-1 a démontré un effet additif sur le contrôle de la croissance tumorale dans un modèle tumoral exprimant [la protéine] MUC1", souligne Transgene.

Des études supplémentaires pour évaluer les combinaisons des ICIs avec les candidats immunothérapeutiques de Transgene sont en cours.

Cette présentation intervient dans un contexte concurrentiel accru pour le vaccin thérapeutique TG 4010, développé comme traitement de première ligne contre le cancer du poumon "non à petites cellules".

Le géant pharmaceutique américain Bristol-Myers Squibb vient en effet de prouver dans une étude clinique de phase III l'efficacité de son médicament expérimental OPdivo en deuxième ligne du cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC) non squameux.

Opdivo appartient à la classe des inhibiteurs de points de contrôle immunitaires (IPCI), qui "représente une avancée majeure dans le traitement de plusieurs types de cancers", comme le souligne aujourd'hui Transgene. Les recherches menées sur une combinaison vaccin thérapeutique-IPCI font ainsi partie de la stratégie de la société de biotechnologie pour trouver un partenaire de co-développement du TG4010.

Concernant le TG3003, anticorps monoclonal anti-CD-115, "les données [...] montrent une activité biologique et un mode d’action différencié", indique Transgene. CD115 est le récepteur de CSF-1 à la surface des cellules et est une cible importante en cancérologie.

TG3003 est un anticorps monoclonal humanisé ciblant CD115. Les résultats des expériences précliniques de preuve de concept de TG3003 ont été présentés, démontrant son mécanisme d’action et ses propriétés immuno-modulatrices.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...